Données personnelles: remaniement à la haute direction de Desjardins

Desjardins a annoncé le départ de deux de ses vice-présidents dans la foulée de la fuite de renseignements personnels qui a touché l’ensemble de ses membres particuliers.
Photo: Valérian Mazataud Le Devoir Desjardins a annoncé le départ de deux de ses vice-présidents dans la foulée de la fuite de renseignements personnels qui a touché l’ensemble de ses membres particuliers.

Cinq mois après la fuite de renseignements personnels qui a touché ses 4,2 millions de membres particuliers, le Mouvement Desjardins a annoncé mardi le départ de deux vice-présidents dans un communiqué où son président, Guy Cormier, évoque un enjeu de « confiance ».

« Depuis quelques mois, Desjardins a entamé des vérifications internes concernant la fuite de renseignements personnels. Dans la foulée de ces vérifications, Desjardins annonce qu’elle remanie sa haute direction », a indiqué l’organisation.

Il s’agit de deux personnes bien en vue au sein du Mouvement, soit Denis Berthiaume, qui occupait le poste de premier vice-président exécutif et chef de l’exploitation, et Chadi Habib, le premier vice-président aux technologies de l’information.

La confiance que j’accorde aux membres de mon comité de direction est essentielle

M. Berthiaume, qui a témoigné avec M. Cormier lors d’une commission parlementaire le 21 novembre, a été remplacé par Réal Bellemare. Ce dernier occupait le poste de premier vice-président exécutif aux finances. M. Bellemare prend aussi les fonctions de M. Habib de façon intérimaire.

Quant aux fonctions qu’occupait jusqu’ici M. Bellemare, elles ont été confiées à Alain Leprohon, qui était vice-président à la Direction financière.

Confiance

« La confiance que j’accorde aux membres de mon comité de direction est essentielle. Les événements des derniers mois m’amènent à la conclusion qu’il faut apporter des changements dans la composition de la haute direction du Mouvement Desjardins », a indiqué Guy Cormier.

Pour annoncer la nouvelle, M. Cormier s’est adressé aux employés dans le cadre d’une conférence diffusée à l’interne.

Desjardins a également annoncé la création d’un « Bureau de la sécurité Mouvement », qui sera dirigé par M. Bellemare, pour coordonner les stratégies en la matière et mettre en place un processus de reddition de comptes.

L’enquête policière est toujours en cours, a dit M. Cormier aux élus le 21 novembre. L’employé responsable du vol a été congédié, a-t-il répété, et le stratagème a été démantelé. En plus des 4,2 millions de membres particuliers, 173 000 des 350 000 entreprises membres sont touchées.

M. Cormier a fait savoir la semaine dernière qu’il brigue un deuxième mandat à la tête du Mouvement.