Desjardins Capital et Investissement Québec deviennent propriétaires de Ressorts Liberté

Ressorts Liberté est le fabricant canadien de ressorts complexes le plus important de l’industrie automobile et du secteur des véhicules hors route, a indiqué le ministre de l'Économie, Pierre Fitzgibbon.
Photo: Ressorts Liberté Ressorts Liberté est le fabricant canadien de ressorts complexes le plus important de l’industrie automobile et du secteur des véhicules hors route, a indiqué le ministre de l'Économie, Pierre Fitzgibbon.

Desjardins Capital et Investissement Québec sont devenus des actionnaires majoritaires de Ressorts Liberté. Dans cette opération liée à la relève de l’entreprise, des membres de la direction conserveront une participation minoritaire dans l’entreprise de Montmagny.

L’annonce est venue du ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon, qui précise que l’entreprise est le fabricant canadien de ressorts complexes le plus important de l’industrie automobile et du secteur des véhicules hors route. Ce projet de relève, dont les modalités financières n’ont pas été précisées, « contribuera à maintenir le siège social de Ressorts Liberté au Québec et à préserver ainsi 452 emplois […] Il contribuera aussi à générer des retombées économiques de près de 16 millions de dollars sur cinq ans », peut-on lire dans le communiqué.

Desjardins Capital ajoute qu’elle est partenaire de Ressorts Liberté depuis ses tous débuts en 1986. « C’est parce que Desjardins Capital croit au plan de croissance de Ressorts Liberté qu’il s’est allié à Investissement Québec et à l’équipe de direction de l’entreprise. L’objectif : protéger la propriété québécoise de ce chef de file canadien », a souligné Luc Ménard, chef de l’exploitation de Desjardins Capital.

Ressorts Liberté emploie 694 personnes, dont 452 au Québec, à travers ses cinq usines situées à Montmagny, au Mexique (deux usines), à Toronto et en Chine (sous forme de coentreprise). Elle possède également un bureau de représentation dans la région de Detroit.