Profit en hausse et intérêt australien pour Couche-Tard

«Nous avons observé une bonne augmentation des ventes de marchandises par magasin comparable dans nos régions principales», a résumé Brian Hannasch, président et chef de la direction d’Alimentation Couche-Tard.
Photo: Olivier Zuida Le Devoir «Nous avons observé une bonne augmentation des ventes de marchandises par magasin comparable dans nos régions principales», a résumé Brian Hannasch, président et chef de la direction d’Alimentation Couche-Tard.

Alimentation Couche-tard annonce des bénéfices en hausse et confirme son intérêt pour l’australienne Caltex.

Le bénéfice net atteint les 578,6 millions $US au deuxième trimestre clos le 13 octobre, en hausse de 22 % sur celui de 473,1 millions du trimestre correspondant de 2018. Les ventes de ses quelque 16 000 magasins répartis entre 26 pays et régions se sont toutefois repliées de 6,8 %, passant de 14,7 milliards à 13,7 milliards. Pour le premier semestre, le bénéfice net atteint 1,12 milliard, ou 99 ¢US par action, contre 928,7 millions, ou 85 ¢US l’action, soit une augmentation de 20,7 %. Les ventes semestrielles ont reculé de 6 %, de 29,5 milliards à 27,8 milliards.

« Nous avons observé une bonne augmentation des ventes de marchandises par magasin comparable dans nos régions principales », a résumé Brian Hannasch, président et chef de la direction d’Alimentation Couche-Tard. La multinationale québécoise attribue le repli de son chiffre d’affaires à un prix de vente moyen du carburant pour le transport routier moins élevé, à l’effet négatif net de la conversion en dollars américains des revenus de ses activités canadiennes et européennes et à la cession de ses activités de vente de carburant pour le secteur maritime, « en partie contrebalancés par notre croissance organique ».

Répondant à sa volonté de percer le marché Asie-Pacifique, Couche-Tard a confirmé mardi l’annonce faite la veille par Caltex Australia du dépôt d’une offre non sollicitée bonifiée visant l’acquisition de la société australienne et de ses stations-service. Le prix offert est passé de 32 $AU à 34,50 $AU par action, ce qui accole une valeur d’environ 10 milliards $AU (9 milliards de dollars canadiens) à Caltex.