La Banque Scotia affiche un bénéfice en hausse

Pour l’ensemble de l’exercice, le bénéfice net de la Scotia frôle les 8,8 milliards comparativement à 8,7 milliards en 2018.
Photo: Olivier Zuida Le Devoir Pour l’ensemble de l’exercice, le bénéfice net de la Scotia frôle les 8,8 milliards comparativement à 8,7 milliards en 2018.

La banque a engrangé un profit de 2,31 milliards pour le trimestre clos le 31 octobre, comparativement à un profit de 2,27 milliards à la même période un an plus tôt. Le profit par action s’est établi à 1,73 $, contre 1,71 $ l’an dernier. Après ajustements pour exclure l’effet des acquisitions et des désinvestissements, la Scotia a réalisé un bénéfice par action de 1,82 $, en hausse par rapport à celui de 1,77 $ de l’année précédente.

Le chef de la direction de la Scotia, Brian Porter, a souligné que la banque avait livré de meilleurs résultats pour son dernier trimestre, qui clôt l’exercice de la banque sur une note productive. « Nous avons réorienté notre stratégie afin de devenir une banque ciblant davantage ses activités. Grâce à ces efforts, nous avons repositionné notre présence internationale et amélioré la composition de nos activités, et nous récoltons maintenant les fruits de nos investissements dans le numérique », a-t-il affirmé.

« En 2020, nous serons en meilleure posture pour bâtir une banque encore meilleure, en proposant une excellente expérience à nos clients et en offrant à nos actionnaires une croissance durable et à long terme de notre bénéfice. »

Pour l’ensemble de l’exercice, le bénéfice net de la Scotia frôle les 8,8 milliards comparativement à 8,7 milliards en 2018, ou de 6,68 $ par action contre 6,82 $. Le rendement des capitaux propres a atteint 13,1 %, alors qu’il s’était établi à 14,5 % à l’exercice précédent. Après ajustement pour exclure les montants liés aux acquisitions et aux cessions de 611 millions après impôt, le bénéfice net a augmenté de 3 % pour atteindre 9,41 milliards, soit 7,14 $ l’action contre 7,11 $ à l’exercice précédent.

Avec Le Devoir