Les craintes à propos des incidences de la grève au CN se multiplient

Les chefs et agents de train ainsi que les agents de triage du Canadien National représentés par le syndicat des Teamsters sont en grève depuis minuit, mardi.
Photo: Ryan Remiorz La Presse canadienne Les chefs et agents de train ainsi que les agents de triage du Canadien National représentés par le syndicat des Teamsters sont en grève depuis minuit, mardi.

Une pénurie chronique de chauffeurs de camion à travers le Canada accentue les effets de la grève des chefs et agents de train de la Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada (CN), a indiqué mercredi le chef de la direction de l’Association des produits forestiers du Canada (APFC).

« L’APFC respecte le processus de négociation collective et le droit de grève des travailleurs, mais est préoccupée par les incidences économiques dévastatrices que ce conflit aura sur notre industrie, qui fait déjà face à d’importants vents contraires, sans oublier les répercussions sur les familles et les collectivités forestières », a affirmé le chef de la direction de l’Association, Derek Nighbor.

« Ce qui aggrave l’interruption de service, c’est la pénurie actuelle de conducteurs de camion, qui entraîne des coûts additionnels, des tarifs plus élevés et une incapacité à expédier nos produits à nos clients. » L’alliance des entreprises de camionnage du Canada a estimé en 2016 que le secteur, composé d’environ 300 000 chauffeurs, devrait composer avec un manque d’environ 34 000 chauffeurs d’ici 2024. L’industrie forestière représente environ 10 % du tonnage transporté par le réseau ferroviaire canadien, a-t-il précisé.

Transport de pétrole

L’arrêt de travail survient également à un moment difficile pour le transport de pétrole depuis l’Ouest canadien, car la récente interruption du pipeline Keystone, dans la foulée d’un déversement dans le Dakota du Nord, a fait grimper les niveaux de stockage, a observé l’analyste Phil Skolnick, d’Eight Capital. Plus tôt cette semaine, la Régie de l’énergie du Canada a annoncé que les exportations de pétrole brut par chemin de fer s’étaient chiffrées à 319 600 barils par jour en septembre, une légère hausse par rapport aux 310 100 barils par jour du mois d’août.

Mercredi, Pulse Canada et l’Association canadienne des cultures spéciales appelaient pour sa part le gouvernement fédéral à « faire tout ce qui était en son pouvoir » pour mettre fin à la grève.

L’Association canadienne du propane a fait écho à cet appel et a averti qu’il était important que les fournitures soient livrées à temps pour que les activités essentielles alimentées au propane puissent se poursuivre.

La grève entreprise par environ 3200 membres de la Conférence ferroviaire de Teamsters Canada a débuté après que le syndicat et l’entreprise ont échoué à parvenir à un accord avant minuit lundi soir.

Ce qui aggrave l’interruption de service, c’est la pénurie actuelle de conducteurs de camion […]