Le Québec et l’Ontario, locomotives de l’emploi au pays

13 600 emplois ont été créés en septembre au Québec.
Photo: Valérian Mazataud Le Devoir 13 600 emplois ont été créés en septembre au Québec.

La forte croissance de l’emploi au Québec et en Ontario a fourni la majeure partie des gains dans le marché du travail canadien au mois de septembre, mais l’expansion possible des conflits commerciaux continue de présenter une menace à court terme, selon des économistes.

L’économie québécoise a créé 13 600 emplois au cours du mois comparativement à 41 100 postes en Ontario, tout le contraire de la Colombie-Britannique où les pertes se sont plutôt chiffrées à 8000 emplois.

Les diffi­cultés du commerce extérieur du Québec et de l’Ontario pourraient prendre de l’ampleur

Au total, le marché du travail canadien a vu l’apparition de 54 000 postes, résultat d’embauches à temps plein qui a fait reculer le taux de chômage de deux dixièmes à 5,5 %. Au Québec, le taux a légèrement augmenté à 4,8 % alors que celui de l’Ontario s’est replié de 5,6 % à 5,3 %.

Selon l’évolution des tensions commerciales opposant la Chine et les États-Unis, et des retombées potentielles au Canada, « la situation pourrait se détériorer à court terme », a cependant prévenu Hélène Bégin, économiste au Mouvement Desjardins. « Les difficultés du commerce extérieur du Québec et de l’Ontario pourraient prendre de l’ampleur. »

Malgré l’incertitude qui plane depuis des mois, l’économie québécoise a vu la création de 73 400 emplois entre les mois de janvier et de septembre, a mentionné l’Institut de la statistique du Québec. Il s’agit d’une augmentation de 1,7 % par rapport aux mêmes neuf premiers mois de 2018. Pour la majeure partie, les emplois créés sont des postes à temps plein.

Cette création d’emplois survient dans un contexte de rareté de main-d’oeuvre qui ne montre aucun relâchement. Selon la Banque de développement du Canada, 40 % des entreprises ayant participé à un récent sondage éprouvent déjà des problèmes quand vient le temps de trouver des travailleurs.

Gros gain d’emplois en 2019

« L’emploi total affiche un gain formidable de 358 000 cette année au Canada. Il s’agit du meilleur résultat depuis 2002, avec pas moins de 83 % des postes à temps plein », a indiqué la Banque Nationale du Canada dans une note aux clients. L’institution a également signalé que le taux d’emploi atteint un niveau record, cela lui faisant dire que « le marché du travail ne semble pas peiner à intégrer les nouveaux arrivants à la population active ».

Dans le détail, le secteur public a vu une hausse du nombre de travailleurs en septembre, une tendance également observée dans le travail autonome. Par ailleurs, le salaire horaire moyen des travailleurs permanents a augmenté de 3,7 % par rapport à l’année dernière.

Ailleurs, au Canada, le taux de chômage s’est établi à 8,3 % au Nouveau-Brunswick, à 7,2 % en Nouvelle-Écosse et à 8,8 % à l’Île-du-Prince-Édouard. En Alberta, il est passé de 7,2 % à 6,6 %.