Apple dévoile ses nouveautés

L’iPhone 11 aura une double caméra à l’arrière, large et ultralarge, et le capteur sur l’avant de l’appareil, utilisé pour les «selfies», permettra de filmer au ralenti.
Photo: Justin Sullivan Agence France-Presse L’iPhone 11 aura une double caméra à l’arrière, large et ultralarge, et le capteur sur l’avant de l’appareil, utilisé pour les «selfies», permettra de filmer au ralenti.

Apple met la vidéo au centre de sa nouvelle offre de produits et de services à des prix réduits et prend de court Disney+ avec le lancement de sa plateforme de streaming vidéo Apple TV+ dès le 1er novembre, quinze jours avant Disney, dans une centaine de pays.

Le géant californien a aussi présenté mardi une nouvelle gamme de téléphones intelligents, les iPhone 11 (le modèle de base est à 699 $US), 11 Pro (999 $US) et 11 Pro Max (1099 $US, plus grand). L’iPhone 11 est équipé d’une nouvelle puce, la « A13 Bionic », qui doit donner un avantage technique à Apple par rapport à ses concurrents, alors que l’iPhone perd du terrain dans un marché mondial des téléphones intelligents au ralenti.

Depuis des années, Apple organise des présentations en grande pompe pour dévoiler de nouveaux iPhone, toujours plus sophistiqués, à l’approche de la saison des Fêtes. Mais cette fois-ci, Apple a mis en avant ses nouveaux services, qui doivent lui permettre de diversifier son écosystème et de rompre sa dépendance à sa vache à lait, l’iPhone.

Moins cher que la concurrence

À moins de 5 $US, Apple TV+ est à presque la moitié de l’abonnement de base à Netflix aux États-Unis et 2 $US en dessous du prix de l’abonnement à Disney+, qui sortira quinze jours après Apple TV+. La nouvelle plateforme n’aura qu’une offre limitée de contenus originaux à son lancement, mais Tim Cook, le p.-d.g., a promis d’ajouter de nouvelles productions originales tous les mois. Il a déjà présenté See, une série télé originale avec Jason Momoa (Aquaman, Game of Thrones) comme interprète principal, qui raconte l’histoire d’une tribu dans laquelle naissent des enfants disposant du don de la vue quand tout le reste de l’humanité a perdu la capacité de voir.

La grand-messe s’est ouverte avec la présentation d’Apple Arcade, la nouvelle plateforme de jeux vidéo sur abonnement, dont le lancement est prévu le 19 septembre. Elle sera directement intégrée à l’App Store, sa boutique d’applications en ligne, et sera offerte dans plus de 150 pays, pour 4,99 $US par mois. « Apple Arcade est le seul endroit où vous avez accès à plus de 100 jeux exclusifs et révolutionnaires conçus pour l’iPhone, l’iPad, le Mac et Apple TV », a précisé Ann Thai, responsable du marketing de l’App Store.

Apple a aussi inauguré une offre combinée : les acheteurs d’un nouvel iPad (en vente à partir du 30 septembre) ou d’un iPhone ou d’un ordinateur de la marque auront un abonnement d’un an à Apple TV+ intégré. Autant de façons de renforcer un écosystème de services plus large, mais fermé. « Nous allons peut-être voir ce qu’Apple veut dire quand il parle des services et des appareils comme d’un seul produit unifié », avait dit Carolina Milanesi, analyste chez Creative Strategies.

Le groupe a aussi mis en avant la sophistication des nouveaux appareils photo intégrés. L’iPhone 11 aura une double caméra à l’arrière, large et ultralarge, et le capteur sur l’avant de l’appareil, utilisé pour les selfies, permettra de filmer au ralenti. L’iPhone 11 Pro sera, lui, équipé d’un triple capteur photo.

Le prix de 699 $US pour l’iPhone 11 de base est inférieur à celui de l’iPhone Xr, modèle le moins cher sorti il y a un an, et à d’autres téléphones haut de gamme, comme les iPhone XS, vendus aux alentours de 1000 $US. Contrairement à son habitude, la firme a rappelé que ses anciens modèles sont toujours en vente à des prix de milieu de gamme, à partir de 449 $US pour l’iPhone 8 et 599 $US pour l’iPhone XR. Les consommateurs ont en effet tendance à garder leur téléphones plus longtemps, et certains attendent les modèles compatibles avec la 5 g, prévus pour 2020 chez Apple (et déjà en vente chez Samsung).

Le 1er novembre au Canada

Le service de télévision sur demande Apple TV+ arrivera au Canada cet automne. Le plus récent concurrent du secteur de la diffusion en continu a choisi le 1er novembre comme date de lancement. Les abonnés devront verser 5,99 $ par mois pour avoir accès au service, qui comprendra des séries télévisées originales, des films et des documentaires. Le service Disney+, l’autre concurrent d’envergure du secteur, procédera à son lancement moins de deux semaines plus tard, le 12 novembre. Apple TV Plus coûtera en outre 3 $ de moins par mois que le service de Disney, dont le prix mensuel sera de 8,99 $. Le secteur de la diffusion en continu compte déjà plusieurs grands joueurs au Canada, notamment Netflix, Crave et Amazon Prime Video. La Presse canadienne