Canopy Growth perd des parts de marché

À la Bourse de Toronto, le titre de la société a clôturé à 36,41$, jeudi, en baisse de 14,47%, ou de 6,16$, au lendemain de la publication de ses résultats du premier trimestre.
Photo: Sean Kilpatrick La Presse canadienne À la Bourse de Toronto, le titre de la société a clôturé à 36,41$, jeudi, en baisse de 14,47%, ou de 6,16$, au lendemain de la publication de ses résultats du premier trimestre.

L’action de Canopy Growth a temporairement touché un creux depuis le début de l’année, jeudi, dans la foulée de résultats suggérant que le producteur de cannabis perd des parts de marché et de l’annonce d’un autre changement à la tête de la société.

À la Bourse de Toronto, le titre de la société a clôturé à 36,41 $, jeudi, en baisse de 14,47 %, ou de 6,16 $, au lendemain de la publication de ses résultats du premier trimestre, qui ont largement raté les attentes des analystes. « Il semble que Canopy cède des parts de marché », a souligné dans une note l’analyste John Chu, de Desjardins Marché des capitaux. Le producteur de cannabis établi à Smith Falls, en Ontario, a généré des ventes nettes de 90 millions au premier trimestre, en baisse d’environ 4 millions par rapport au trimestre précédent. Au cours d’une conférence téléphonique avec les analystes, jeudi, le chef de la direction par intérim de la compagnie, Mark Zekulin, a abordé cette question.

Canopy a eu un bon départ en octobre dernier, lorsque la consommation de la marijuana à des fins récréatives a été légalisée au Canada, ce qui a permis à la société d’obtenir une part de marché oscillant entre 25 et 33 %, selon M. Zekulin. « Nos concurrents ont maintenant commencé à accélérer leur production », a-t-il indiqué, ajoutant au passage que Canopy avait aussi dû moderniser certaines de ses installations. Néanmoins, l’entreprise s’attend à maintenir et même accroître ses parts de marché, a estimé son dirigeant, les revenus poursuivant leur hausse alors que le marché continuera à se développer.

M. Zekulin avait également réservé une surprise aux investisseurs. « Nous annonçons que j’ai pris la décision de quitter Canopy une fois qu’un nouveau chef de la direction aura été trouvé », a-t-il déclaré aux analystes financiers. Cela survient seulement six semaines après sa nomination, lorsque le co-chef de la direction et membre du conseil d’administration de la société, Bruce Linton, a été écarté le 3 juillet. Peu avant le départ de M. Linton, le géant des boissons alcoolisées Constellation Brands, qui avait investi 5 milliards dans l’entreprise en novembre dernier, avait exprimé sa déception à l’égard de la performance financière de Canopy. À l’époque, M. Zekulin avait annoncé qu’il travaillerait avec le conseil d’administration afin de mettre en avant un processus visant à trouver un nouveau dirigeant qui guiderait la société dans sa prochaine phase.

Pour la période de trois mois terminée le 30 juin, Canopy a affiché une perte de 1,28 milliard, ou 3,70 $ par action, par rapport à une perte de 91 millions, ou 40 ¢ par action, au premier trimestre de l’exercice précédent. Ce résultat est essentiellement lié à une perte hors trésorerie de 1,18 milliard. Canopy a généré des revenus nets de 90,5 millions, en hausse par rapport à 25,9 millions il y a un an, avant que la consommation de la marijuana à des fins récréatives soit légalisée au Canada.