Trêve dans la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine

Le président américain, Donald Trump, et son homologue chinois, Xi Jinping
Photo: Brendan Smialowski Agence France-Presse Le président américain, Donald Trump, et son homologue chinois, Xi Jinping

Le président américain Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping ont convenu d’une trêve, samedi, dans la guerre commerciale qui s’étire depuis un an entre leurs deux pays, évitant pour le moment une escalade des hostilités redoutée par les marchés financiers, les entreprises et les agriculteurs.

Donald Trump a déclaré que les tarifs américains sur les importations chinoises resteraient en place pendant que les négociations se poursuivent. Les sanctions commerciales supplémentaires qu’il avait menacé d’imposer contre des produits chinois d’une valeur de plusieurs milliards de dollars américains ne prendront pas effet « pour le moment », a-t-il précisé, après une longue réunion avec le président Xi en marge du sommet du G20 à Osaka.

Les deux puissances économiques reprendront donc les pourparlers qui s’étaient enlisés après onze rondes de négociation.

Des doutes subsistent quant à la volonté des deux pays de trouver un compromis pour une solution à long terme. Parmi les pierres d’achoppement : les États-Unis allèguent que Pékin dérobe des technologies et contraint des sociétés étrangères à divulguer des secrets commerciaux, ce que la Chine nie fermement.

Des progrès auraient néanmoins été réalisés quant au différend impliquant le géant des télécommunications Huawei, que l’administration Trump a qualifié de menace à la sécurité nationale.

Le président américain a annoncé samedi qu’il autoriserait les entreprises américaines à vendre leurs produits à Huawei, mais il n’était pas encore disposé à retirer la société chinoise de sa liste noire commerciale.