Groupe Mach confirme le dépôt de son offre pour le voyagiste Transat

Transat A.T. avait affirmé ne pas avoir reçu d’offre formelle de la part de Mach.
Photo: Paul Chiasson Archives La Presse canadienne Transat A.T. avait affirmé ne pas avoir reçu d’offre formelle de la part de Mach.

Le Groupe Mach est passé de la parole aux actes en déposant vendredi une proposition formelle pour racheter le voyagiste québécois Transat A.T., qui doit négocier exclusivement avec Air Canada jusqu’au 26 juin.

L’entreprise dirigée par Vincent Chiara avait déjà annoncé ses couleurs la semaine dernière en publiant un communiqué de presse. Toutefois, jeudi, en dévoilant ses résultats du deuxième trimestre, Transat A.T. avait affirmé ne pas avoir reçu d’offre formelle de la part de Mach. M. Chiara avait toutefois signalé que ce n’était qu’une question de temps avant qu’une proposition en bonne et due forme soit transmise.

La société mère d’Air Transat a entamé les pourparlers avec Air Canada le 27 mai, après que le plus important transporteur aérien au pays eut proposé 13 $ pour chaque action du voyagiste dans le cadre d’une offre d’environ 520 millions.

Mach va un peu plus loin en proposant 14 $ pour chaque action de Transat A.T., ce qui représente environ 527,6 millions, en demandant au passage un coup de pouce financier de 120 millions $ d’Investissment Québec (IQ).

Le premier vice-président aux fusions et acquisitions chez Mach, Alfred Buggé, a indiqué vendredi que les discussions se poursuivaient entre l’entreprise et le bras financier de l’État québécois. Une porte-parole d’IQ, Isabelle Fontaine, a refusé de commenter.

À la Bourse de Toronto, l’action de Transat A.T. se négociait à 13,45 $, vendredi après-midi, en hausse de 6 cents.