Revenus et profits en baisse chez Postes Canada

Dans ses résultats trimestriels publiés lundi, Postes Canada a indiqué que ses revenus se chiffrent à près de 1,7 milliard au cours des trois premiers mois de l’exercice, une baisse de 26 millions par rapport au premier trimestre de 2018.
Photo: Olivier Zuida Le Devoir Dans ses résultats trimestriels publiés lundi, Postes Canada a indiqué que ses revenus se chiffrent à près de 1,7 milliard au cours des trois premiers mois de l’exercice, une baisse de 26 millions par rapport au premier trimestre de 2018.

Postes Canada a comptabilisé des revenus et des bénéfices en baisse au premier trimestre de 2019. La société d’État subirait encore les contrecoups d’un douloureux conflit de travail.

Dans ses résultats trimestriels publiés lundi, Postes Canada a indiqué que ses revenus se chiffrent à près de 1,7 milliard au cours des trois premiers mois de l’exercice, une baisse de 26 millions, ou de 1,5 %, par rapport au premier trimestre de 2018. Le résultat avant impôt de 23 millions au premier trimestre terminé le 30 mars 2019 représente, quant à lui, une baisse de 45 millions par rapport à la même période en 2018.

« La croissance du secteur Colis s’est poursuivie pendant cette période, mais de façon modérée puisque d’importants clients se sont tournés vers d’autres services de livraison l’automne dernier et au début de 2019 », soutient l’entreprise. Un conflit de travail avait abouti à l’adoption d’une Loi spéciale le 27 novembre 2018

Dans son communiqué, Postes Canada fait ressortir une augmentation des revenus et des volumes du secteur Colis au premier trimestre de 20 millions, ou de 3,4 %, et les volumes, de 2,6 %. Or cette progression serait toutefois « nettement inférieure à celle enregistrée à la même période l’an dernier ». Les colis du régime intérieur, la catégorie de produits la plus importante, ont stimulé la croissance dans ce secteur d’activité avec une hausse des revenus de 40 millions, ou 9,4 %, et une augmentation des volumes de 6 millions d’articles, ou 14,4 %. La hausse des revenus et des volumes provient des principaux clients commerciaux et de la croissance continue du cybercommerce, peut-on lire dans le communiqué.

Dans le secteur Courrier transactionnel, les volumes étaient en baisse de 68 millions d’articles, ou 8,1 %, et les revenus, de 31 millions ou de 4 %. « Cette baisse est survenue malgré une majoration réglementée du tarif d’affranchissement du service Poste-lettres du régime intérieur. Le déclin continu des volumes de courrier à l’ère du numérique demeure un défi considérable. »

Ailleurs, les revenus du secteur Marketing direct ont connu une baisse de 17 millions, ou 6,3 %. Ceux du Groupe d’entreprises ont enregistré un résultat avant impôt de 39 millions comparativement à 94 millions, un repli expliqué en partie à un ralentissement de l’économie canadienne à la fin de 2018 et au début de 2019.