Les inondations plombent les résultats de Desjardins

Les réclamations d’assurance qui ont découlé des sinistres du printemps sont à l’origine de la baisse, dit Desjardins.
Photo: Guillaume Levasseur Le Devoir Les réclamations d’assurance qui ont découlé des sinistres du printemps sont à l’origine de la baisse, dit Desjardins.

L’excédent du Mouvement Desjardins s’est replié de 100 millions entre les deux premiers trimestres de 2018 et de 2019. L’impact des inondations a été plus que sensible en assurance de dommages.

Le Mouvement Desjardins a comptabilisé un excédent avant ristourne de 401 millions au premier trimestre clos le 31 mars 2019, en baisse de 100 millions sur un an. « La croissance soutenue des activités du réseau des caisses a été atténuée par la performance du secteur d’assurance de dommages », a souligné l’institution coopérative. Dans ce dernier segment, les excédents sont en baisse de 107 millions, un excédent de 26 millions au premier trimestre de 2018 se transformant en un déficit de 81 millions cette année. Desjardins parle de « sinistrabilité » élevée. « Les conditions climatiques difficiles de cet hiver et de ce printemps ont grandement influencé la performance de notre assureur de dommages avec une hausse importante de demandes de réclamations en habitation par rapport à l’année précédente. D’ailleurs, ces conditions difficiles se poursuivent », a précisé l’institution québécoise, qui se dit « de tout cœur avec les personnes qui sont touchées par les inondations ». Au bilan, le ratio des prêts dépréciés bruts, exprimé en pourcentage du portefeuille total de prêts et acceptations bruts, s’est chiffré à 0,58 % au 31 mars dernier, contre 0,54 % un an plus tôt.

Le retour aux membres et à la collectivité atteint 105 millions après trois mois en 2019, contre 82 millions au cours de la période correspondante de 2018, ce qui comprend une provision pour ristournes de 77 millions, contre 50 millions. Le Mouvement Desjardins a vu son actif dépasser les 300 milliards, à 304 milliards. Ses ratios de fonds propres de la catégorie 1A et du total des fonds propres sont respectivement de 18,1 % et de 18,3 % au 31 mars 2019, contre 17,3 % et 17,6 % au 31 décembre 2018.