Shinzo Abe et Justin Trudeau se félicitent du PTPGP

Les premiers ministres japonais et canadien, Shinzo Abe et Justin Trudeau
Photo: Adrian Wyld La Presse canadienne Les premiers ministres japonais et canadien, Shinzo Abe et Justin Trudeau

La visite éclair du premier ministre japonais Shinzo Abe à Ottawa ce week-end a offert au gouvernement libéral une occasion unique de vanter une alliance forte.

Le Canada se retrouve pris entre le marteau et l’enclume dans le conflit opposant deux de ses principaux partenaires commerciaux : les États-Unis et la Chine.

M. Abe a été accueilli dimanche matin par le premier ministre Justin Trudeau sur la colline du Parlement. Tous deux ont célébré la création, l’an dernier, du Partenariat transpacifique, une alliance commerciale réunissant 11 pays riverains du Pacifique.

« Cet accord est pour les citoyens de nos deux pays, pour les travailleurs et pour les consommateurs », a déclaré M. Trudeau, à l’approbation de son homologue japonais.

Selon M. Abe, l’entrée en vigueur du nouvel Accord de partenariat transpacifique global et progressiste (PTPGP) a permis aux consommateurs japonais de profiter de « produits canadiens de haute qualité au Japon ». Il a ajouté qu’il avait de grands espoirs que les exportations de produits japonais de haute qualité vers le Canada augmenteront.

« Nous sommes très heureux de voir se développer nos relations bilatérales ainsi que nos partenariats dans différents domaines, notamment notre coopération économique [et] en matière de sécurité. »

Le dirigeant japonais est arrivé samedi à Ottawa, quelques heures après avoir joué au golf avec le président américain Donald Trump en Virginie.