Trump menace de riposter aux surtaxes européennes sur Harley-Davidson

M. Trump, qui avait vivement critiqué en 2018 la décision du groupe du Wisconsin de produire hors des frontières américaines, n’a pas indiqué comment il comptait riposter.
Photo: Richard Drew Associated Press M. Trump, qui avait vivement critiqué en 2018 la décision du groupe du Wisconsin de produire hors des frontières américaines, n’a pas indiqué comment il comptait riposter.

Le président américain, Donald Trump, a menacé mardi de riposter aux surtaxes douanières imposées par l’Union européenne aux motos Harley-Davidson, qui ont annoncé des résultats meilleurs que prévu malgré une baisse des ventes aux États-Unis.

« Harley-Davidson a du mal avec les tarifs douaniers et l’Union européenne, payant actuellement 31 %. Ils ont dû délocaliser leur production à l’étranger pour essayer de limiter une partie des tarifs douaniers qui les affecte et lesquels vont augmenter de 66 % en juin 2021 », a gazouillé le locataire de la Maison-Blanche, citant visiblement une déclaration d’une présentatrice de la chaîne Fox Business. « C’est si injuste pour les États-Unis. Nous allons riposter », a ensuite ajouté le président américain. M. Trump, qui avait vivement critiqué en 2018 la décision du groupe du Wisconsin de produire hors des frontières américaines, n’a pas indiqué comment il comptait riposter. Ce tweet survient au moment où les négociations commerciales entre Bruxelles et Washington sont sur le point de reprendre.

[Harley-Davidson a] dû délocaliser [sa] production à l’étranger pour essayer de limiter une partie des tarifs douaniers

 

En début d’année, Harley-Davidson avait prévenu que les surtaxes douanières annoncées par l’Union européenne en réponse à l’imposition par le gouvernement Trump de taxes sur l’acier et l’aluminium européens allaient lui coûter entre 100 et 120 millions en 2019. La facture a été d’environ 21 millions au premier trimestre, a indiqué l’entreprise mardi en expliquant que le renforcement de son site de production en Thaïlande pour servir le marché européen a permis de limiter les dégâts. « L’atténuation des tarifs douaniers réalisée par cette stratégie nous a permis d’être plus compétitifs pour ce qui est des prix », souligne Harley-Davidson dans un communiqué.

Le bénéfice net du groupe a certes plongé de 27 % à 127,9 millions au premier trimestre, mais a rapporté par action et hors éléments exceptionnels : il est de 98 ¢US contre les 65 ¢US attendus en moyenne par les marchés financiers. Le chiffre d’affaires a diminué de 10,4 % à 1,38 milliard, mais là également il est supérieur aux pronostics qui étaient de 1,2 milliard.

Les ventes de motos au détail ont diminué de 3,8 % au total, mais avec un recul de 4,2 % aux États-Unis et de seulement 2,1 en Europe.