Le bénéfice net de Québecor grimpe

Québecor se dit en bonne position financière pour se lancer dans de nouveaux domaines, avec des liquidités de plus de 1 milliard de dollars.
Photo: Graham Hughes La Presse canadienne Québecor se dit en bonne position financière pour se lancer dans de nouveaux domaines, avec des liquidités de plus de 1 milliard de dollars.

Québecor a reconnu que sa nouvelle filiale de téléphonie sans fil à bas prix s’était heurtée à quelques embûches depuis son lancement, mais le groupe de télécommunications s’est dit encouragé par sa croissance actuelle.

Le lancement, en novembre dernier, de la bannière mobile Fizz s’inscrit dans une nouvelle vague d’efforts dans les secteurs de la téléphonie sans fil et de la télédiffusion, afin de contrebalancer un ralentissement de ses activités traditionnelles de médias et de câblodistribution.

La société fait toutefois face à la concurrence dynamique des joueurs déjà établis, a souligné mercredi le chef de la direction de Québecor, Pierre Karl Péladeau, lors d’une conférence téléphonique.

« Les joueurs en place étaient prêts pour notre lancement. Ils étaient donc, je dirais, très dynamiques, en particulier en ce qui a trait aux promotions de combinés pour la saison du vendredi fou, ainsi que pour la période de Noël. »

Le lancement de Fizz a également été entaché par des problèmes techniques qui ont amené la société à limiter sa publicité au dernier trimestre, mais le déploiement se déroule beaucoup mieux ce trimestre-ci, a indiqué M. Péladeau. « Puisque cela a été réglé et que toutes nos campagnes marketing sont en cours, le succès au premier trimestre est incroyable, bien au-delà de nos attentes, et nous croyons que cela se poursuit. »

La société s’apprête également à offrir une marque Internet et envisage de lancer en douceur sa plateforme de télévision par Internet Helix dans les prochaines semaines, afin de se positionner pour répondre à la demande changeante des consommateurs. « Nous pensons que nous ciblons bien le public plus jeune ou la génération plus jeune », a fait valoir M. Péladeau.

La société se dit en bonne position financière pour se lancer dans de nouveaux domaines, avec des liquidités de plus de 1 milliard.

Cette incursion dans de nouvelles technologies a lieu alors que les revenus des médias ont diminué d’environ 3 % chez Québecor, incluant une baisse de 18 % dans ses activités de magazines, tandis que le nombre d’abonnés au service de câblodistribution de Vidéotron a diminué de 6000, et que celui des services téléphoniques filaires a retraité de 17 000.

M. Péladeau a indiqué que Québecor cherchait à améliorer ses offres médias, notamment avec davantage de balados, de chaînes spécialisées et de publications spécialisées.

Pour le quatrième trimestre, la société a affiché un bénéfice net de 116,8 millions, en hausse par rapport à celui de 70,4 millions de la même période l’année dernière, ou de 46 ¢ l’action contre 29 ¢. Le bénéfice ajusté des activités poursuivies s’est établi à 132,7 millions, ou 52 ¢ par action, sur des revenus de 1,09 milliard, contre 1,06 milliard réalisé un an plus tôt.