L’euphorie retombe autour des véhicules autonomes

Photo: Fabrice Coffrini Agence France-Presse


Genève — Les constructeurs automobiles sont devenus prudents dans leurs communications sur les voitures autonomes : les produits spectaculaires initialement annoncés pour 2020 ont été reportés devant la complexité et le coût de ces technologies. Au salon automobile de Genève, la voiture électrique est partout, le véhicule autonome quasiment nulle part. Depuis les accidents de véhicules de Tesla et d’Uber l’an dernier aux États-Unis, l’enthousiasme semble un peu retombé, même si les entreprises continuent d’investir des sommes colossales dans la recherche. À titre d’illustration, les deux géants allemands BMW et Daimler (Mercedes-Benz) ne parlent plus de « voitures autonomes », mais de « systèmes d’assistance à la conduite et de conduite hautement automatisée sur autoroute » prêts à être commercialisés « au milieu des années 2020 »…