Rachat massif d’actions chez Power Corporation

Le président du conseil et co-chef de la direction de Power Corporation, Paul Desmarais fils
Photo: Ryan Remiorz La Presse canadienne Le président du conseil et co-chef de la direction de Power Corporation, Paul Desmarais fils

Un rachat massif d’actions se déroulera au sein de Power Corporation. À terme, la vente d’actif de la Great-West aux États-Unis permettra à la famille Desmarais d’accroître son emprise sur la société holding. Power Corporation a annoncé lundi son intention de racheter aux fins d’annulation jusqu’à 1,35 milliard de dollars de ses actions à droit de vote limité. Elle estime que cette offre dans le contexte actuel du marché « représente une bonne utilisation de nos ressources en matière de capital », a déclaré Paul Desmarais fils, président du conseil et co-chef de la direction. L’actionnaire de contrôle n’entend pas participer. Ce faisant, il prévoit accroître sa participation proportionnelle dans la société, dit-il.

Cette transaction domine une chaîne de rachat d’actions au sein du portefeuille. La Financière Power a annoncé son intention de racheter jusqu’à 1,65 milliard de dollars de ses actions, une décision qui s’appuie sur celle de la Great-West de remettre à ses actionnaires jusqu’à concurrence de 2 milliards, également sous forme de rachat d’actions. Cette dernière rappelle qu’elle a reçu 1,6 milliard de la vente, en janvier dernier, de ses activités d’assurance-vie et de rente aux États-Unis. Le rachat d’actions annoncé lui permet de rembourser du capital à ses actionnaires et d’atténuer les effets sur le bénéfice de cette vente. La Great-West comptait déjà sur une trésorerie et des équivalents de 4,2 milliards à la fin de 2018.

Les actions à droit de vote limité de Power comportent un droit de vote par action, contre dix pour les actions participantes détenues par l’actionnaire de contrôle. Ainsi, un contrôle majoritaire est exercé avec la propriété d’un peu plus de 11 % des actions avec droit de vote en circulation. Selon le prix de rachat, ce poids augmenterait d’environ trois points de pourcentage.

L’action à droit de vote limité a clôturé lundi à 28,94 $, en hausse de 2,4 % ou de 69 ¢. Elle a touché un sommet d’un peu plus de 30 $ au cours des 52 dernières semaines, de plus de 33,50 $ sur trois ans, de plus de 34 $ sur cinq ans. Selon les données affichées sur le site de la Bourse de Toronto, elle offre un rendement en dividende de 5,7 % et s’échange à un ratio cours-bénéfice de 10,4 fois.