Glencore met un frein au charbon

Zurich — Le géant des matières premières Glencore va mettre un frein au charbon, expliquant vouloir plafonner sa production « globalement à ses niveaux actuels », à l’heure où de nombreux investisseurs s’en désengagent pour lutter contre les changements climatiques. Pour 2019, le groupe, qui compte parmi les plus gros producteurs mondiaux, entend ne pas faire croître sa production au-delà de 145 millions de tonnes, a-t-il indiqué dans un communiqué détaillant ses résultats financiers pour 2018. L’an passé, le charbon a généré 12,3 milliards de dollars de chiffre d’affaires pour Glencore, soit une hausse de 26 %, tandis que sa production s’est accrue de 7 %, à 129,4 tonnes après deux gros investissements dans des mines en Australie. Le directeur général, le Sud-Africain Ivan Glasenberg, a souligné que le groupe voulait ainsi répondre aux attentes de ses actionnaires et investisseurs, sans donner plus de détails.

À voir en vidéo