Le taux de chômage grimpe à 5,8% en janvier au Canada

<p>L’emploi a augmenté dans six provinces, et les hausses les plus fortes ont été observées en Ontario et au Québec.</p>
Photo: Michaël Monnier Archives Le Devoir

L’emploi a augmenté dans six provinces, et les hausses les plus fortes ont été observées en Ontario et au Québec.

Le taux de chômage a augmenté de 0,2 point de pourcentage au Canada en janvier pour atteindre 5,8 % en raison de la hausse du nombre de personnes à la recherche de travail, a annoncé vendredi Statistique Canada.

Par rapport à 12 mois plus tôt, l’emploi total a augmenté de 327 000 ou de 1,8 %, sous l’effet combiné de la hausse du travail à temps plein (+166 000) et du travail à temps partiel (+162 000).

L’emploi a augmenté dans six provinces, et les hausses les plus fortes ont été observées en Ontario et au Québec.

En janvier, l’emploi a progressé de 16 000 au Québec, surtout en raison d’une hausse chez les jeunes travailleurs. Le taux de chômage de la province a baissé de 0,1 point pour s’établir à 5,4 %. Au cours de la période de 12 mois ayant pris fin en janvier, l’emploi au Québec a progressé de 0,9 % ou de 38 000.

En Ontario, le nombre de personnes en emploi a augmenté de 41 000 en janvier, en raison d’une hausse du travail à temps plein. Parallèlement, le nombre de personnes à la recherche de travail a augmenté (+31 000), ce qui a entraîné une hausse du taux de chômage de 0,3 point de pourcentage, celui-ci s’établissant à 5,7 %. Au cours de la période de 12 mois ayant pris fin en janvier, l’emploi dans la province a progressé de 2,4 % ou de 170 000.

En Nouvelle-Écosse, l’emploi a progressé de 6100 comparativement à décembre 2018. Le taux de chômage a peu varié pour s’établir à 6,9 %. Comparativement à 12 mois plus tôt, l’emploi dans la province a progressé de 2,6 % ou de 12 000, essentiellement sous l’effet d’une croissance du travail à temps plein.