Deux autres succursales de la SQDC se dotent d’un syndicat

<p>Les deux autres succursales de la SQDC qui sont présentement dotées d’un syndicat des TUAC-FTQ sont celles de Rimouski et Rosemont– La Petite-Patrie, à Montréal.</p>
Photo: Jacques Nadeau Archives Le Devoir

Les deux autres succursales de la SQDC qui sont présentement dotées d’un syndicat des TUAC-FTQ sont celles de Rimouski et Rosemont– La Petite-Patrie, à Montréal.

Deux autres succursales de la Société québécoise du cannabis viennent d’être officiellement syndiquées, cette fois à Trois-Rivières et Mascouche.

C’est le Syndicat des employés de magasins et de bureaux de la Société des alcools, rattaché à une fédération de la CSN, qui a syndiqué ces salariés.

Il s’agit d’une première percée à la Société québécoise du cannabis pour la centrale syndicale. Jusqu’ici, le seul syndicat qui avait vu ses requêtes en accréditation acceptées à la SQDC est celui des Travailleurs unis de l’alimentation et du commerce, affilié à la FTQ.

Les deux autres succursales de la SQDC qui sont présentement dotées d’un syndicat des TUAC-FTQ sont celles de Rimouski et Rosemont– La Petite-Patrie, à Montréal.

D’autres requêtes en accréditation syndicale sont encore à l’étude, notamment une globale incluant plusieurs succursales, qui a été déposée par le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) aussi affilié à la FTQ.