AddÉnergie prévoit de presque doubler sa capacité et ses effectifs

L’entreprise spécialisée notamment dans la fabrication de bornes de recharge prévoit ainsi de faire passer ses effectifs de 150 à 280 employés sur trois ans.
Photo: Catherine Legault Le Devoir L’entreprise spécialisée notamment dans la fabrication de bornes de recharge prévoit ainsi de faire passer ses effectifs de 150 à 280 employés sur trois ans.

AddÉnergie investira 30 millions dans le doublement de sa capacité de production. L’entreprise spécialisée notamment dans la fabrication de bornes de recharge prévoit ainsi de faire passer ses effectifs de 150 à 280 employés sur trois ans.

L’investissement a reçu l’appui du gouvernement du Québec, avec une aide financière de 4,5 millions, et de Ressources naturelles du Canada, avec une contribution de 1,5 million. Partenaire de la première heure dans l’entreprise de Québec, qui exploite son usine à Shawinigan, la Caisse de dépôt et placement du Québec en rajoutera, sous la forme d’une participation au capital-actions dont le montant, estimé à plus de 4,5 millions, n’a pas été précisé. L’injection de 30 millions entraînera la création de 130 emplois au cours des trois prochaines années et permettra de faire passer la capacité de production de l’usine de Shawinigan de 25 000 à 45 000 pieds carrés.

AddÉnergie est présentée comme étant un chef de file nord-américain en solutions de recharge de véhicules électriques. En août dernier, elle avait remporté un quatrième appel de propositions d’Hydro-Québec pour son Circuit électrique. Elle soulignait alors que depuis 2003, elle avait fourni à la société d’État près de 1500 bornes de recharge.

« Cette nouvelle transaction permettra à AddÉnergie de doubler la capacité de production de son usine de Shawinigan et de développer la prochaine génération de produits et de solutions, notamment des bornes de recharge, des logiciels de gestion de réseau de recharge et des logiciels de gestion énergétique. Cet appui permettra également à AddÉnergie de poursuivre sa croissance, notamment sur le marché américain, où elle a fait son entrée en 2018 », sous la forme d’une association avec le fournisseur d’électricité Green Mountain Power au Vermont, peut-on lire dans le communiqué.

Une première ronde d’investissement dans l’équipementier québécois de solutions de recharge avait été achevée en 2016, la Caisse (8,5 millions) et Investissement Québec (4,3 millions) injectant 12,8 millions. L’entreprise comptait alors une cinquantaine d’employés. Ce soutien avait permis à AddÉnergie, fondée en 2009, d’atteindre ses objectifs de développement et de déploiement de sa technologie dans l’ensemble du Canada au cours des deux années qui ont suivi. Aujourd’hui, la Caisse appuie l’entreprise dans ses plans de croissance vers de nouveaux marchés. « AddÉnergie est avantageusement positionnée pour se tailler une place de choix en sol américain », a ajouté Mathieu Gauvin, vice-président principal, Québec, de la Caisse.

AddÉnergie gère un parc comptant plus de 13 000 bornes de recharge commerciales et privées. « D’ici les trois prochaines années, l’entreprise prévoit de franchir le cap des 100 000 bornes en service », précise-t-elle. Outre le corridor Québec-Vermont, l’entreprise, qui est aussi partenaire du Réseau branché du Nouveau-Brunswick, déploie un réseau pancanadien de bornes baptisé FLO.