En bref: «Catastrophique» Colombie

New York — La Colombie connaît «la plus grande catastrophe humanitaire» du continent américain, a déclaré hier un haut responsable de l'ONU qui a appelé à la mobilisation de la communauté internationale et des autorités colombiennes.

«C'est une crise humanitaire oubliée pour laquelle les Nations unies et le gouvernement colombien doivent faire plus», a déclaré Jan Egeland, responsable des affaires humanitaires à l'ONU. Selon M. Egeland, qui vient de rentrer d'une mission en Colombie, ce pays de l'Amérique latine compte actuellement «plus de deux millions de personnes déplacées, dont la moitié l'ont été au cours des trois dernières années». «Il n'y a qu'au Soudan ou en [république démocratique du] Congo [RDC] que les chiffres sont plus importants», a-t-il dit.