En bref - Capital régional fait le plein

Avec un plafond d'émission ramené à 100 millions de dollars en 2004, Capital régional et coopératif Desjardins (CRCD) a fait le plein en trois semaines. La limite permise est atteinte, a annoncé hier Bruno Riverin, président du conseil d'administration de CRCD.

«Visiblement, nous n'étions pas les seuls à attendre la décision du gouvernement quant à la reprise de la vente d'actions, le public était également mobilisé», a-t-il ajouté. L'abri fiscal que constitue l'achat des actions de CRCD donne droit à un crédit d'impôt (au provincial seulement) égal à 50 % du coût d'achat des actions, jusqu'à concurrence de 1250 $ par année. Cette déduction est conditionnelle à ce que ces actions, non admissibles au REER, soient détenues pendant une période minimale de sept ans.