Aux États-Unis, le chômage se maintient à 3,7%

L’économie américaine a créé 250 000 emplois au mois d’octobre.
Photo: Joe Raedle / Getty Images / Agence France-Presse L’économie américaine a créé 250 000 emplois au mois d’octobre.

L’économie américaine a créé 250 000 emplois au mois d’octobre, tandis que le taux de chômage reste à 3,7 % et que la hausse des salaires s’accélère, selon des chiffres publiés vendredi à moins de cinq jours d’élections législatives tests pour Donald Trump.

Selon des données publiées vendredi par le département du Travail, malgré le passage de l’ouragan Michael en Floride, les créations d’emplois ont atteint le nombre de 250 000 après les 118 000 de septembre (révision en baisse), dépassant les prévisions des analystes qui tablaient sur 185 000 créations. Les salaires, quant à eux, ont enregistré une hausse de 0,2 % par rapport au mois de septembre. Sur un an, la croissance des salaires s’est accélérée à 3,1 %, soit un rythme bien supérieur à celui de l’inflation. Il s’agit en outre du rythme le plus rapide depuis avril 2009, a précisé le département du Travail.

Cette progression fait écho à d’autres indicateurs parus cette semaine qui ont montré que les salaires avaient connu leur plus forte croissance au troisième trimestre depuis la mi-2008. Les employeurs, qui peinent à trouver de la main-d’oeuvre qualifiée, sont incités à augmenter les salaires.

Cette hausse des salaires alimente les anticipations selon lesquelles l’inflation globale devrait se maintenir autour de la cible de 2 % de la Réserve fédérale pendant un long moment, souligne l’agence Reuters. La banque centrale américaine devrait opter pour le statu quo sur ses taux à l’issue de sa réunion de politique monétaire la semaine prochaine. Mais les économistes estiment que les chiffres robustes de l’emploi plaident pour une nouvelle hausse des taux en décembre après les trois relèvements déjà effectués cette année.

Ces données, publiées quelques jours avant les élections de mi-mandat (le 6 novembre), devraient conforter le président américain, Donald Trump, qui a fait du dynamisme économique de la première puissance mondiale un enjeu de ce scrutin.

Il y avait en octobre 6,1 millions de chômeurs aux États-Unis. Sur un an, le nombre de chômeurs a diminué de 449 000. Comme le mois dernier, 4,6 millions de personnes étaient employées à temps partiel, faute de trouver un emploi à temps complet. Le taux de participation à l’emploi était, lui, de 62,9 %, après 62,7 % en septembre.

L’économie des États-Unis, stimulée par la baisse des impôts et portée par la consommation, s’est accrue de 3,5 % au troisième trimestre, selon une première estimation publiée la semaine dernière.

Avec Le Devoir