Sears se place à l’abri de ses créanciers

Sears Holdings, qui détient les bannières Sears et Kmart, fermera 142 magasins déficitaires vers la fin de l’année, et les ventes de liquidation devraient commencer bientôt.
Photo: Matt Rourke Associated Press Sears Holdings, qui détient les bannières Sears et Kmart, fermera 142 magasins déficitaires vers la fin de l’année, et les ventes de liquidation devraient commencer bientôt.

Sears s’est placé lundi à l’abri de ses créanciers aux États-Unis. Une dette gigantesque, des pertes faramineuses, des magasins qui n’étaient plus au goût du jour et une insatisfaction concernant son service à la clientèle auront finalement mis le détaillant légendaire à genoux.

En comparaison, des rivaux comme Walmart, Target, Best Buy et Macy’s ont profité de la robustesse de l’économie pour faire mousser leurs ventes en améliorant l’expérience de leurs clients grâce à des magasins rénovés et moins encombrés. Reste maintenant à savoir si une version plus modeste de la compagnie qui a déjà dominé les ventes au détail aux États-Unis pourra survivre, ou si Sears disparaîtra à jamais.

Sears Holdings, qui détient les bannières Sears et Kmart, fermera 142 magasins déficitaires vers la fin de l’année, et les ventes de liquidation devraient commencer bientôt. La compagnie avait précédemment annoncé la fermeture de 46 autres magasins déficitaires. En raison de sa taille, la faillite de Sears aura des répercussions importantes, qu’il s’agisse des centres où la compagnie était installée ou de ses dizaines de milliers d’employés. Sears avait environ 900 magasins en mai, comparativement à 4000 en 2012, et au fil des ans son nombre d’employés a chuté d’un sommet de 350 000 à 90 000.