Michael Kors en passe de racheter Versace

Versace est actuellement détenue à 20 % par le fonds américain Blackrock, et le reste par la famille.
Photo: Miguel Medina Agence France-Presse Versace est actuellement détenue à 20 % par le fonds américain Blackrock, et le reste par la famille.

La maison de mode italienne Versace, l’une des rares à être encore indépendante, serait en passe d’être vendue au groupe américain Michael Kors, surtout connu pour ses sacs à main, ont affirmé lundi plusieurs médias.

Un accord prévoyant une acquisition à environ deux milliards de dollars pourrait être annoncé dès cette semaine, selon l’agence Bloomberg, qui cite des sources proches du dossier.

Le quotidien italien Il Corriere della Sera, le premier à avoir fait état de la vente de la maison italienne, a indiqué pour sa part que l’annonce pourrait être faite « dès mardi, Donatella Versace [directrice artistique et vice-présidente du groupe] ayant convoqué les employés ce jour-là ».

Ni Versace ni Michael Kors n’ont dans l’immédiat répondu aux sollicitations de l’AFP.

Fondée en 1978 par le styliste Gianni Versace et son frère Santo, Versace est une icône de la mode italienne, avec des collections luxueuses et sexy. Après l’assassinat de Gianni en 1997, elle a connu des années difficiles, avant de retrouver son aura grâce à une importante réorganisation et au talent de Donatella, la soeur de Gianni et de Santo.

Un choc pour les adeptes

Versace est actuellement détenue à 20 % par le fonds américain Blackrock, et le reste par la famille.

« L’annonce de l’acquisition de Versace par Michael Kors sera sans doute un choc pour les adeptes, les fans et les clients de l’emblématique marque italienne, qui s’est toujours différenciée par ses histoires et son esthétique intenses ainsi que ses fortes valeurs familiales et son indépendance », a souligné Florence Allday, analyste pour Euromonitor International.

« Toutefois, cette vente n’est pas si surprenante, si on prend en compte le fait que le luxe vient de traverser plusieurs années difficiles, le ralentissement de la croissance [de Versace] et la concurrence accrue de marques comme Louis Vuitton, Gucci et Dior », a-t-elle ajouté.

L’intérêt de Michael Kors pour Versace n’est pas non plus étonnant, selon Neil Saunders, analyste chez GlobalData Retail. « L’entreprise américaine désire depuis longtemps se transformer en une maison de marques de luxe et a entamé ce processus l’an dernier en achetant [le fabricant de chaussures et de sacs à main] Jimmy Choo » pour un milliard d’euros environ, a-t-il souligné. « L’acquisition montre que Michael Kors cherche à devenir l’incarnation américaine des LVMH et Kering français et du suisse Richemont », juge de son côté Mme Allday.