Uni-Sélect étudie ses options

Uni-Sélect est présente au Canada et au Royaume-Uni, où l’entreprise distribue des pièces automobiles.
Photo: iStock Uni-Sélect est présente au Canada et au Royaume-Uni, où l’entreprise distribue des pièces automobiles.

Uni-Sélect a procédé à une série de changements, mardi, en annonçant le départ de son président et chef de la direction, Henry Buckley, en abaissant certaines de ses prévisions et en mettant sur pied un comité pour étudier diverses options stratégiques.

André Courville, qui présidait le conseil d’administration, cédera sa place pour prendre les commandes du distributeur québécois de pièces automobiles de façon intérimaire.

L’entreprise établie à Boucherville a également fait le ménage au sein de FinishMaster, sa division de distribution de peinture et de produits connexes aux États-Unis, en confiant la direction à Chris Adams, ce qui entraîne le départ de Steven Arndt.Par voie de communiqué, M. Courville a simplement remercié M. Buckley, qui était en poste depuis le 1er août 2015, en lui souhaitant « bonne chance dans ses projets futurs ».

Uni-Sélect a de plus révisé à la baisse de façon importante ses prévisions de croissance interne des ventes pour l’exercice en cours, qui devrait osciller entre 0,08 % et 2,6 %, alors que la fourchette précédente était de 2,25 % à 4 %. La marge du bénéfice d’exploitation devrait être de 6,75 % à 7,25 %, comparativement à la prévision précédente de 7,2 % à 8,2 %.

Uni-Sélect est présente au Canada et au Royaume-Uni, où l’entreprise distribue des pièces automobiles. Aux États-Unis, la société exploite FinishMaster, une filiale spécialisée dans les produits de revêtement automobile.