L’action de BRP atteint un sommet

La société derrière les motoneiges Ski-Doo et les motomarines Sea-Doo prévoit désormais que son bénéfice normalisé par action pour l’exercice augmentera de 30 à 35% par rapport à l’année dernière.
Photo: Ryan Remiorz La Presse canadienne La société derrière les motoneiges Ski-Doo et les motomarines Sea-Doo prévoit désormais que son bénéfice normalisé par action pour l’exercice augmentera de 30 à 35% par rapport à l’année dernière.

L’action de BRP a atteint un record jeudi, après que le constructeur de véhicules récréatifs a relevé ses prévisions financières pour un deuxième trimestre consécutif. Le titre de BRP a grimpé jusqu’à 74,67 $ en début de séance à la Bourse de Toronto et a clôturé la séance en hausse de 5,07 $, ou 7,8 %, à 70,22 $.

La société derrière les motoneiges Ski-Doo et les motomarines Sea-Doo prévoit désormais que son bénéfice normalisé par action pour l’exercice augmentera de 30 à 35 % par rapport à l’année dernière, alors que sa prévision précédente visait une croissance de 24 à 30 %. Le chiffre d’affaires devrait maintenant augmenter de 12 à 16 % par rapport aux prévisions antérieures, qui évoquaient une croissance de 6 à 10 %, dépassant ainsi les attentes des analystes. Ce bond dans les prévisions marque le deuxième trimestre consécutif où la société de Valcourt relève ses prévisions de revenus.

Les ventes de Sea-Doo et de véhicules côte à côte ont propulsé le chiffre d’affaires de la société de 76 ans à un niveau record pour un deuxième trimestre. BRP a cependant affiché un bénéfice net de 41 millions, ou 41 ¢ par action, pour le trimestre clos le 31 juillet. Cela se comparait à un profit net de 104 millions, ou 93 ¢ par action, pour la même période l’an dernier, pour laquelle la société avait profité d’un gain de change non récurrent sur sa dette à long terme. Le bénéfice ajusté, qui exclut les éléments exceptionnels, s’est élevé à 66,4 millions, soit 66 ¢ par action, par rapport à celui de 22,9 millions, ou 20 ¢ par action, de l’an dernier.

Les revenus de BRP se sont chiffrés à près de 1,21 milliard, en hausse de 18 % par rapport à ceux de 1,02 milliard d’il y a un an.

Le président et chef de la direction de BRP, José Boisjoli, a également discuté des négociations de l’ALENA, qui ont vu le Mexique et les États-Unis parvenir à un accord bilatéral préliminaire cette semaine. L’augmentation des seuils de contenu régional de l’accord bilatéral pour les composants des produits automobiles ne représenterait qu’une menace limitée pour la gamme de véhicules tout-terrain de BRP, a-t-il estimé. Pour BRP, une infraction à ces règles entraînerait une pénalité de 2 % des ventes de véhicules tout-terrain — soit environ 5 millions — puisque c’est le seul de ses produits qui se trouve dans la classification des véhicules automobiles.