Hausse des bénéfices pour la société mère de Tim Hortons

Au cours des mois à venir, les clients devraient en savoir plus sur son projet pilote de livraison.
Photo: Getty Images Au cours des mois à venir, les clients devraient en savoir plus sur son projet pilote de livraison.

Des mois de relations houleuses avec un groupe de franchisés de Tim Hortons ne semblent pas nuire aux résultats de la société mère.

Restaurant Brands International a annoncé mercredi une hausse de 87 % de ses bénéfices au cours du deuxième trimestre terminé le 30 juin. Le géant de la restauration rapide a engrangé 167,6 millions $US à son plus récent trimestre, en hausse par rapport à 89,5 millions au trimestre correspondant de l’exercice précédent.

Les chiffres révèlent que la compagnie rebondit après des mois de querelles publiques avec la Great White North Franchisee Association (GWNFA), qui affirme représenter au moins la moitié des franchisés de Tim Hortons, concernant notamment l’usage d’un fonds publicitaire national et des réductions des avantages sociaux à la suite de la hausse du salaire minimum en Ontario. Les résultats laissent croire également que les projets de rénovation de restaurants, le service du petit-déjeuner toute la journée, un menu pour enfants, l’ouverture à venir de 1500 emplacements en Chine et des programmes de livraison et de fidélisation pourraient reconquérir des franchisés et des clients.

« Au cours des six derniers mois, nous avons constaté une amélioration notable de notre relation avec nos restaurateurs canadiens », a déclaré le chef de la direction de Restaurant Brands, Daniel Schwartz, lors d’une conférence téléphonique avec La Presse canadienne. M. Schwartz a souligné que la majorité des initiatives ont été lancées après la fin du trimestre ou n’ont pas encore été mises en oeuvre, ce qui signifie que leurs bénéfices ne sont pas encore pris en compte. « Nous avons de toute évidence plus de travail à faire et la nature d’une entreprise franchisée est que vous ne saisissez jamais vraiment entièrement les occasions qu’offrent les restaurateurs, mais nous allons certainement dans la bonne direction », a-t-il fait valoir.

Au cours des mois à venir, les clients devraient en savoir plus sur son projet pilote de livraison, lancé avec l’application Skip the Dishes dans 148 restaurants de Vancouver, d’Ottawa et d’Edmonton le mois dernier. Le menu pour enfants et le programme de fidélité sont actuellement en « test » et les rénovations de restaurants commencent à prendre forme, a-t-il dit. « Restez à l’écoute, dit-il. Plus de bonnes nouvelles à venir. »

Les ventes de Tim Hortons ont augmenté de plus de 2 %, tandis que les autres marques de l’entreprise, Popeye’s Louisiana Kitchen et Burger King, ont connu une croissance de 11 et 8 %, respectivement. Sur une base ajustée, RBI a gagné 66 ¢US par action au cours du dernier trimestre. Le chiffre d’affaires du géant de la restauration rapide a légèrement augmenté à 1,14 milliard au cours du trimestre, contre 1,13 milliard l’année précédente.

Poursuites

Aux dernières nouvelles, un groupe de franchisés américains Tim Hortons avait intenté une poursuite alléguant que leur société mère leur impose des prix abusifs et se livre à des vols de capitaux propres. RBI « a mis en place une stratégie d’investissement très agressive et inappropriée dans le réseau des franchisés Tim Hortons, ce qui a entraîné un resserrement économique pour les franchisés Tim Hortons », est-il écrit dans la poursuite déposée devant une cour en Floride au nom de la division américaine de la GWNFA.

Aucune des accusations n’a été prouvée devant les tribunaux et RBI conteste les allégations.

RBI fait également face à deux poursuites déposées par la section canadienne de la GWNFA, dont une alléguant que la compagnie a utilisé de façon inappropriée de l’argent provenant d’un fonds national qui devait être consacré à la publicité.