L’action de Plastiques IPL baisse à sa première journée en Bourse

Les installations de Plastiques IPL sont composées de quatorze usines, sept bureaux de direction et de vente et quatre centres d’innovation et d’excellence, situés au Canada, aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Irlande, en Chine et au Mexique.
Photo: iStock Les installations de Plastiques IPL sont composées de quatorze usines, sept bureaux de direction et de vente et quatre centres d’innovation et d’excellence, situés au Canada, aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Irlande, en Chine et au Mexique.

Le spécialiste des produits d’emballage durables Plastiques IPL effectuait jeudi un retour à la Bourse de Toronto, et son action a clôturé sa première séance en baisse de 1,5 % par rapport à son cours de lancement.

Le titre, négocié sous le symbole IPLP, a clôturé à 13,30 $, en baisse de 20 ¢ par rapport à son cours d’entrée en Bourse, qui avait été fixé à 13,50 $. Le premier appel public à l’épargne a permis à l’entreprise montréalaise de récolter un produit brut de 178,2 millions.

L’opération était réalisée par un syndicat de preneurs fermes dirigé par BMO Marchés des capitaux, Marchés des capitaux CIBC et RBC Marchés des capitaux, qui agissaient à titre de teneurs de livres conjoints. Ce groupe était complété par la Financière Banque Nationale, J & E Davy, Goodbody Stockbrokers, Valeurs mobilières Desjardins, Valeurs mobilières GMP, Valeurs mobilières HSBC (Canada) et Valeurs mobilières Banque Laurentienne.

Une option de surallocation pourrait permettre aux preneurs fermes d’obtenir des actions additionnelles. Si cette option était exercée intégralement, elle générerait un produit brut additionnel de 26,7 millions pour Plastiques IPL. À la suite du placement et de l’exercice d’une option de rachat, en supposant que l’option de surallocation ne soit pas exercée et en tenant compte des récents exercices d’options, Plastiques IPL comptera 13,2 millions d’actions ordinaires en circulation, et 39,4 millions d’actions ordinaires de catégorie B. CDP Investissements, une filiale de la Caisse de dépôt et placement du Québec, détiendra une participation d’environ 28 % dans la société.

Les installations de Plastiques IPL sont composées de quatorze usines, sept bureaux de direction et de vente et quatre centres d’innovation et d’excellence, situés au Canada, aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Irlande, en Chine et au Mexique. L’entreprise compte environ 2400 employés.

Plastiques IPL avait quitté la Bourse de Toronto en 2010, lors de son rachat par le Fonds de solidarité FTQ et la firme de placements privés Novacap. La société avait ensuite été rachetée en 2015 par la multinationale irlandaise One51 en partenariat avec la Caisse de dépôt et placement du Québec, le Fonds de solidarité FTQ et Investissement Québec.