ADF souffre de la menace des tarifs

L’incertitude entourant l’imposition de tarifs douaniers sur l’acier par les États-Unis a pesé sur le Groupe ADF au premier trimestre, qui a été forcé d’abaisser la cadence de production à son usine de Terrebonne. À la fin de mars, la société de charpentes métalliques avait annoncé une cinquantaine de mises à pied. Depuis lundi, environ 120 de ses employés ont vu leurs heures de travail réduites de 40 à 60 %. Ils pourront bénéficier du programme d’assurance-emploi pour compenser cette baisse. Au premier trimestre terminé le 30 avril, l’entreprise a plongé dans le rouge en affichant une perte nette de 910 000 $, ou 3 ¢ par action, alors que ses revenus ont plongé de plus de 40 %. À la même période lors de l’exercice précédent, Groupe ADF avait engrangé un profit de 354 000 $, ou 1 ¢ par action.