L’arrêt Jordan a forcé l’AMF à recruter du personnel

L’AMF, qui se finance à partir des cotisations prélevées auprès de l’industrie, a dû embaucher 16 personnes de plus.
Photo: iStock L’AMF, qui se finance à partir des cotisations prélevées auprès de l’industrie, a dû embaucher 16 personnes de plus.

L’Autorité des marchés financiers (AMF) a dû embaucher 16 personnes de plus — des procureurs et des enquêteurs, par exemple — uniquement pour gérer le surplus de travail causé par l’arrêt Jordan, la décision phare de la Cour suprême sur les délais...

La couverture de la COVID-19 et les 7 premiers articles sont gratuits.

Vous devez avoir un compte pour en profiter.

Créer un compte

?Déjà abonné? .