Tesla coupe court aux questions des analystes

Les problèmes de production du Model 3 en Californie sont si graves que M. Musk a lancé sur Twitter, pendant le trimestre, qu’il dort à l’usine de Fremont.
Photo: John Raoux Associated Press Les problèmes de production du Model 3 en Californie sont si graves que M. Musk a lancé sur Twitter, pendant le trimestre, qu’il dort à l’usine de Fremont.

New York — Le titre de Tesla plongeait de 7 % avant l’ouverture des marchés, jeudi matin, au lendemain de la publication de résultats trimestriels peu reluisants par le constructeur de véhicules électriques. La glissade s’est poursuivie au cours de la séance.

Tesla a dépensé 745,3 millions $US au dernier trimestre, soit 57 millions par semaine, surtout en raison de la lenteur de l’augmentation de la cadence de production du Model 3, qui est destiné au marché de masse.

Elon Musk a brusquement interrompu un analyste qui l’interrogeait à ce sujet, en déclarant que ses questions étaient « sèches » et « déplaisantes ». Il a ensuite accepté plusieurs questions d’un intervenant sur YouTube. L’analyste Joseph Spak, de RBC Marché des capitaux, a qualifié le tout « de conférence téléphonique étrange qui manquait de réponses aux questions qui préoccupent les investisseurs ». Il a ensuite ajouté que « le sentiment général et que le ton défensif (d’Elon Musk) en disait long ».

Tesla avait 3,96 milliards en liquide dans ses coffres au début de l’année, mais seulement 3,22 milliards à la fin du trimestre. La compagnie a annoncé en avril qu’elle n’aura pas besoin d’emprunter plus d’argent cette année, en raison de l’accélération de la production et des ventes du Model 3, mais la production est encore loin des 5000 voitures par semaine promises par M. Musk l’an dernier. C’est également le niveau de production dont Tesla a besoin pour devenir rentable.

Les problèmes de production du Model 3 en Californie sont si graves que M. Musk a lancé sur Twitter, pendant le trimestre, qu’il dort à l’usine de Fremont, que l’automation est surappréciée et qu’il faut davantage d’humains pour assembler les voitures.

Dans une note transmise aux investisseurs mercredi, Tesla maintient néanmoins que la production du Model 3 s’améliore et qu’elle s’attend à générer un profit pendant le deuxième semestre de cette année. Tesla affirme qu’elle produisait 2270 exemplaires du véhicule par semaine à la fin du mois d’avril. La cible de 5000 voitures par semaine devrait être atteinte au début du mois de juillet.

Tesla a perdu une somme sans précédent de 709,6 millions au premier trimestre, soit 4,19 $US par action. Sa perte ajustée s’est chiffrée à 3,35 $US par action. Ses revenus trimestriels ont augmenté de 26 % à 3,4 milliards $US.

À la fin de l’an dernier, Tesla avait 9,5 milliards $US en dette à long terme. Le constructeur a généré seulement deux trimestres rentables en huit ans comme compagnie.