CGI relève ses cibles de restructuration

Pour le deuxième trimestre terminé le 31 mars, CGI a affiché un bénéfice net stable, à 274,4 millions, ou 94¢ par action.
Photo: Paul Chiasson La Presse canadienne Pour le deuxième trimestre terminé le 31 mars, CGI a affiché un bénéfice net stable, à 274,4 millions, ou 94¢ par action.

Groupe CGI a légèrement relevé les cibles de son programme de restructuration annoncé en août dernier. Au total, c’est environ 1800 employés — soit 200 de plus — oeuvrant dans des secteurs plus traditionnels qui seront touchés mondialement, alors que la société continue de recruter des spécialistes du numérique, de l’automatisation ainsi qu’en cybersécurité, notamment.

« Nous avons presque terminé le processus visant à mieux équilibrer notre effectif […] afin de générer de la croissance et améliorer notre rentabilité », a expliqué mercredi le président et chef de la direction de CGI, George Schindler, au cours d’une conférence téléphonique avec les analystes financiers visant à discuter des résultats trimestriels. Au Canada, la multinationale québécoise spécialisée dans les technologies de l’information estime que c’est environ 300 postes qui ont été touchés.

Dans l’ensemble, les coûts de restructuration devraient atteindre 185 millions — dont 27,5 millions au troisième trimestre —, alors que le géant informatique estimait en août que son plan lui coûterait à peu près 165 millions. Environ 80 % des initiatives ont été réalisées, a indiqué l’entreprise, qui compte environ 73 000 employés à l’échelle mondiale.

Pour le deuxième trimestre terminé le 31 mars, CGI a affiché un bénéfice net stable, à 274,4 millions, ou 94 ¢ par action. Ses revenus, qui ont bénéficié d’une incidence positive de 93,7 millions découlant de la variation des taux de change, ont progressé de 8,3 %, à 3 milliards. En devises constantes, l’augmentation des recettes aurait été d’environ 5 %. Abstraction faite des éléments non récurrents, le profit ajusté a été de 303 millions, ou 1,04 $ par action, en hausse de 10,2 % par rapport au deuxième trimestre de l’exercice précédent.

Pendant le trimestre, CGI a conclu de nouveaux contrats pour une valeur de 3,5 milliards, soit 119,1 % des revenus. À la fin de mars, son carnet de commandes totalisait 22 milliards, alors qu’il était d’environ 21 milliards à la fin du dernier exercice.

1800
Le nombre d’employés travaillant dans des secteurs plus traditionnels chez CGI qui seront touchés mondialement.