Le déficit d’Ottawa atteint 8,4 milliards

Le ministre canadien des Finances, Bill Morneau
Photo: Justin Tang La Presse canadienne Le ministre canadien des Finances, Bill Morneau

Ottawa — Une analyse préliminaire des comptes du gouvernement fédéral révèle qu’Ottawa a cumulé un déficit budgétaire de 8,4 milliards pendant les 10 premiers mois de l’exercice financier en cours, par rapport à un déficit de 12,8 milliards pour la même période l’an dernier.

Dans sa plus récente revue financière, le ministère des Finances montre que les revenus d’ensemble ont grimpé de 11,6 milliards, soit 4,9 %, par rapport à la même période un an plus tôt, grâce à une hausse des revenus fiscaux et des autres revenus, qui a été partiellement contrebalancé par un recul des revenus tirés des cotisations d’assurance-emploi.

Les plus récentes prévisions budgétaires d’Ottawa visaient un déficit de 19,4 milliards pour l’exercice 2017-2018, ce qui est plus élevé de 1 milliard par rapport à la prévision contenue dans sa mise à jour économique de l’automne.

Selon la revue financière, les dépenses des programmes ont grimpé de 7,4 milliards, ou 3,2 %, par rapport à la même période de 10 mois un an plus tôt, en raison de l’augmentation des principaux transferts aux particuliers, des principaux transferts aux autres administrations et des charges de programmes directes.

3,2 %
C’est le pourcentage de hausse des dépenses des programmes par rapport à la même période il y a un an

Les charges de programmes directes ont augmenté de 2,8 milliards, ou 2,8 %, essentiellement en raison d’une hausse des charges de fonctionnement de la Défense nationale et des coûts liés au personnel. Les frais de la dette publique ont diminué de 200 millions, soit 0,9 %, principalement sous l’effet de la baisse du taux d’intérêt effectif moyen sur l’encours de la dette.