Salaires en baisse chez Desjardins

Le président et chef de la direction de Desjardins, Guy Cormier
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir Le président et chef de la direction de Desjardins, Guy Cormier

La rémunération globale de la haute direction du Mouvement Desjardins s’est établie à 8,23 millions l’an dernier, ce qui constitue un net recul par rapport au montant de 14 millions en 2016.

Cela s’explique essentiellement par la présence de sept hauts dirigeants en 2016. L’ex-présidente et chef de la direction, Monique Leroux, avait entre autres touché une allocation de 571 612 $ au terme de son mandat.

Si l’on compare la rémunération globale des cinq plus hauts dirigeants entre 2016 et 2017, la hausse est de 2,8 %.

Pour sa première année complète à la tête de la coopérative, le président et chef de la direction, Guy Cormier, a vu sa paye totale s’élever à 2,76 millions, ce qui constitue un bond de 33 % par rapport à 2016, où il avait été en poste pendant neuf mois.

Le Mouvement Desjardins a expliqué qu’ajustée sur 12 mois, la progression du salaire total de M. Cormier s’élève plutôt à 7,4 %. Au cours du dernier exercice, Desjardins a affiché des excédents avant ristournes de 2,15 milliards, en hausse de 21 %.