La rémunération des patrons des banques canadiennes a grimpé

Le chef de la direction de la Banque TD, Bharat Masrani, a vu sa rémunération totale directe bondir de 20%.
Photo: Chris Young La Presse canadienne Le chef de la direction de la Banque TD, Bharat Masrani, a vu sa rémunération totale directe bondir de 20%.

Toronto — Les grands patrons des cinq grandes banques du Canada ont profité d’une rémunération totalisant environ 53,6 millions au cours du dernier exercice financier, ce qui représentait une hausse de plus de 7 % par rapport à l’exercice précédent.

L’année a été particulièrement bonne pour le chef de la direction de la Banque TD, Bharat Masrani, qui a vu sa rémunération totale directe bondir de 20 %, à 10,85 millions, pendant la période de 12 mois qui a pris fin le 31 octobre.

Malgré tout, le chef de la direction de la Banque Royale, Dave McKay, a obtenu une rémunération supérieure à celle de ses confrères. Sa rémunération totale a atteint 12,43 millions, en hausse de 7,9 % par rapport à l’exercice précédent, selon les chiffres des plus récentes circulaires de sollicitation envoyée aux actionnaires des institutions financières.

Brian Porter, de la Banque Scotia, a vu sa rémunération atteindre 10,86 millions, ce qui représente une croissance de 7,4 % par rapport à l’exercice 2016.

Bill Downe, de la Banque de Montréal — qui a pris se retraite le 31 octobre —, a été rémunéré à hauteur de 10,5 millions, un chiffre en baisse d’environ 1 % par rapport à l’exercice précédent.

Le chef de la direction de la Banque CIBC, cinquième banque au pays, Victor Dodig, a reçu 8,94 millions en rémunération totale et directe, soit 1,7 % de plus que lors de l’exercice précédent.

La publication, la semaine dernière, de la circulaire de sollicitation de la Banque Nationale avait permis d’apprendre que le grand patron de la sixième banque du pays, Louis Vachon, avait vu sa rémunération totale atteindre 9,34 millions — en progression de 15 % par rapport à l’année précédente.

À voir en vidéo