Les États-Unis et l’Union européenne discuteront de l’élimination de barrières douanières

Donald Trump a imposé 10?% et 25?% de taxes respectivement sur l’aluminium et l’acier importés.
Photo: Joe Lamberti Camden Courier-Post via AP Donald Trump a imposé 10?% et 25?% de taxes respectivement sur l’aluminium et l’acier importés.

Washington — Le président américain Donald Trump a assuré lundi que son secrétaire au Commerce Wilbur Ross allait discuter avec les représentants de l’Union européenne de « l’élimination des importantes barrières douanières et tarifs qu’ils utilisent contre les USA ».

« C’est injuste pour notre agriculture et notre secteur manufacturier », a poursuivi le président dans un tweet, après avoir lancé jeudi l’imposition de 10 % et 25 % de taxes respectivement sur l’aluminium et l’acier importés.


M. Trump n’a de cesse de dénoncer les obstacles que l’Union européenne met selon lui à l’importation de produits américains indépendamment de l’offensive qu’il a lancée pour limiter les importations d’acier et d’aluminium.

Le représentant américain au Commerce, Robert Lighthizer, était à Bruxelles samedi pour y rencontrer des représentants de l’UE, mais selon les Européens les entretiens se sont avérés infructueux.

« Nous n’avons pas obtenu de clarté immédiate sur la procédure pour être exemptés », avait souligné la commissaire européenne au Commerce Cecilia Malmström, à l’issue de la rencontre.

Peu après, le président américain exigeait « l’abandon » par l’UE des barrières douanières et règlementaires sur les produits américains pour l’exempter des taxes sur l’acier et l’aluminium.

« S’ils abandonnent leurs horribles obstacles et leurs droits de douane sur les produits américains, nous abandonnerons les nôtres. Sinon, nous taxons les voitures, etc. Honnête ! », avait-il écrit sur Twitter.