Le bitcoin: la monnaie de l’avenir?

Le bitcoin (BTC) est une monnaie virtuelle décentralisée catégorisée comme étant une cryptomonnaie.
Photo: Kin Cheung Associated Press Le bitcoin (BTC) est une monnaie virtuelle décentralisée catégorisée comme étant une cryptomonnaie.

Certains sujets ne cessent de s’inviter dans les médias, mais on finit parfois par perdre le fil des enjeux au gré des articles. C’est avec un adverbe, « pourquoi », que des étudiants en journalisme de l’École des médias de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) ont tenté de bien expliquer différents sujets d’actualité. Le Devoir publie aujourd’hui sa sélection de trois textes sur les questions du bitcoin, des commotions au football et des décrets présidentiels. Pour lire les autres articles des étudiants, c’est ici!

Qu’est-ce qu’un bitcoin?

Le bitcoin (BTC) est une monnaie virtuelle décentralisée catégorisée comme étant une cryptomonnaie, c’est-à-dire que les transactions effectuées sont protégées par de la cryptographie. Ce processus permet de chiffrer et de déchiffrer des données et des messages à l’aide de clés virtuelles. Cette méthode de protection assure donc la confidentialité, la sécurité et l’authenticité de ces transactions. En d’autres termes, le bitcoin est une « monnaie intangible, un simple système d’échange de valeurs sans autorité centrale ; il est basé sur le consensus de ses utilisateurs », selon Guy Bégin, professeur en sécurité informatique à l’Université du Québec à Montréal (UQAM).


« Selon Warren Buffett, le célèbre investisseur, le bitcoin s’apparente à un simple chèque. Transférer des sommes par cette méthode a été fort utile pendant longtemps, mais les chèques en eux-mêmes ne possèdent aucune valeur. Ils servent uniquement à ordonner les transferts d’un compte de banque à l’autre », affirme l’analyste financier Rémy Morel, membre du duo des Investigateurs financiers au journal économique bimensuel Les Affaires.

D’où vient le bitcoin?

Le bitcoin a fait son apparition sur le Web pour la première fois le 18 août 2008, jour où le nom de domaine « bitcoin.org » a été enregistré, mais ce n’est pas avant le 3 janvier 2009 que le premier bloc de bitcoins a vu le jour. La première transaction a eu lieu le 12 janvier 2009 entre le créateur Satoshi Nakamoto et le développeur Hal Finney. Cependant, la première « vraie » transaction pour acheter un produit tangible avec des bitcoins s’est déroulée le 22 mai 2010. Laszlo Hanyecz, un programmeur chez Bitcoin Talk, a payé à son collègue 10 000 BTC pour deux pizzas Papa John’s, ce qui équivalait à 41 $CAN à l’époque. Selon la valeur du bitcoin en date du 11 décembre 2017, cette somme équivaut aujourd’hui à plus de 213 millions de dollars canadiens.
 

Le bitcoin a connu une hausse ces derniers jours à la suite de la fin du conflit lié à une modification proposée à la capacité du réseau bitcoin. Le clan « 2x » proposait de doubler la capacité de transactions du bitcoin, mais cela impliquait de créer une nouvelle branche, un bitcoin 2x. Or, un consensus ne fut pas atteint par la majorité de la communauté des possesseurs de bitcoins et le plan, qui devait être mis en marche le 16 novembre, a été suspendu jusqu’à nouvel ordre.

Comment peut-on se procurer des bitcoins?

On peut se procurer cette cryptomonnaie en ligne ou par l’entremise d’un guichet automatique bancaire. Le site Internet Instacoin permet d’échanger de l’argent pour des bitcoins. On peut se procurer cette monnaie dans un des 60 points de vente qui sont répartis au Québec et en Ontario. Se procurer des bitcoins dans un guichet automatique bancaire se fait en quelques étapes simples. On ouvre d’abord l’application porte-monnaie de son appareil mobile, que l’on place ensuite devant le numériseur afin que notre code QR soit analysé. Une fois le portefeuille bitcoin reconnu par le numériseur, on insère dans la machine la somme désirée en argent comptant. Un montant de bitcoins sera alors affiché selon la quantité d’argent déposé. Les bitcoins seront ensuite envoyés instantanément dans le portefeuille virtuel.

Que peut-on acheter avec des bitcoins?

Certains commerces — ils sont encore rares — acceptent le paiement par bitcoins. Il faut donc payer à l’aide de son téléphone et son code QR associé à son portefeuille bitcoin. En ligne, plusieurs sites acceptent les transactions avec cette cryptomonnaie. Les produits ou services les plus achetés sont des cartes cadeaux, des billets d’avion ou même des produits électroniques. Il suffit donc d’entrer ses renseignements relatifs au portefeuille, comme on le ferait pour un achat avec une carte de crédit. De plus en plus de commerces, physiques comme en ligne, se tournent vers l’acceptation de ce type de paiement.

 

Quel est l’avenir du bitcoin? 

Avec le développement constant de la technologie, la cryptomonnaie pourrait faire partie du quotidien. Alors que tout cela reste encore hypothétique, les experts ne sont pas certains de l’utilité qu’aura le bitcoin dans le futur : « Nous pensons que l’avenir repose sur le blockchain [chaîne de blocs en français], soit la technologie derrière le bitcoin. Autrement dit, le bitcoin s’avère actuellement la cryptomonnaie la plus populaire, mais elle pourrait constituer à l’avenir une simple monnaie virtuelle parmi tant d’autres », concluent les Investigateurs financiers.

Sources : Instacoinatm.comCharts.Bitcoin.com, CoinDesk, Conférence Guy Bégin