STM: les employés d’entretien votent pour la grève

Photo: Catherine Legault Le Devoir

Les employés d’entretien de la Société de transport de Montréal (STM), qui négocient un renouvellement de convention collective, ont voté dimanche à 98 % pour un bassin de six jours de grève pouvant être utilisés « au moment jugé opportun ». Selon un communiqué du syndicat des 2400 employés, affilié à la CSN, ceux-ci « jugent que les reculs demandés par l’employeur et le cadre législatif […] les obligent à se doter d’un tel mandat ». La STM souhaite revoir « l’organisation du travail à l’interne », a affirmé la direction, car elle veut être en mesure de respecter ses engagements de service. La dernière grève des employés d’entretien, en 2007, a duré trois jours.