Les réservations pour la Turquie reprennent chez le voyagiste allemand TUI

La Turquie et l’Égypte, «qui sont de très grandes destinations, sont de retour», a déclaré à la presse le directeur général, Fritz Joussen, à la suite de la publication des résultats trimestriels de TUI.
Photo: Agence France-Presse La Turquie et l’Égypte, «qui sont de très grandes destinations, sont de retour», a déclaré à la presse le directeur général, Fritz Joussen, à la suite de la publication des résultats trimestriels de TUI.

Le géant du tourisme TUI a réduit de moitié sa perte au premier trimestre et mise sur un solide été. Des signes de reprise des réservations viennent de la Turquie et de l’Égypte.

Le groupe basé en Allemagne a essuyé entre octobre et décembre dernier une perte nette de 58,7 millions d’euros, diminuée de 34,9 % par rapport à celle de la même période de 2016-2017. Sa perte d’exploitation a été réduite encore plus fortement, de 58,7 %, pour s’établir à 24,9 millions, aidée par l’hôtellerie et les croisières. Le chiffre d’affaires a quant à lui progressé de 8,1 % à 3,54 milliards, avec un bond de 26,6 % des recettes des croisières.

Le voyagiste mise pour 2018 sur « au moins 10 % de croissance » du bénéfice d’exploitation ajusté, qui avait déjà crû de 12 % en 2016-2017. Le voyagiste peut d’ores et déjà s’appuyer sur les « très bonnes réservations » enregistrées pour l’été, en hausse de 6 % par rapport à la même période de l’an dernier et « particulièrement élevées » en Grèce, en Turquie et à Chypre.

Ces réservations confirment le constat effectué la semaine dernière par son concurrent Thomas Cook, ce qui pourrait annoncer un affaiblissement des pressions sur les marges dans le secteur du tourisme. Pour faire face à la baisse de la demande vers la Turquie et l’Égypte liée à des craintes en matière de sécurité, les voyagistes et les compagnies aériennes ont développé leur offre à destination de l’Espagne au cours des dernières années, a rappelé l’agence Reuters. Il en a résulté une intense concurrence dans ce pays qui a pesé sur les prix et explique en partie le dépôt de bilan des compagnies Air Berlin et Monarch l’an dernier.

La Turquie et l’Égypte, « qui sont de très grandes destinations, sont de retour », a déclaré à la presse le directeur général, Fritz Joussen, à la suite de la publication des résultats trimestriels de TUI.