Apple, une fois de plus, a un problème d’iPhone

Apple s’attendait à ce que les consommateurs adoptent l’iPhone X, mais il semble que les partisans de la marque ne se soient pas montrés aussi impressionnés que prévu.
Photo: Elijah Nouvelage Agence france-Presse Apple s’attendait à ce que les consommateurs adoptent l’iPhone X, mais il semble que les partisans de la marque ne se soient pas montrés aussi impressionnés que prévu.

Apple fait plus d’argent que jamais, mais cela ne semble plus suffire. Le géant de l’informatique est maintenant aux prises avec des théories conspirationnistes au sujet du ralentissement secret de ses plus anciens modèles de téléphones, tandis qu’une certaine incertitude entoure son plus récent modèle, l’iPhone X, le plus dispendieux de sa gamme.

Apple s’attendait à ce que les consommateurs adoptent l’iPhone X comme un appareil dont le caractère révolutionnaire justifiait son prix de 1000 $US. Mais il semble que les partisans d’Apple ne se soient pas montrés aussi impressionnés que prévu. Plusieurs ont plutôt jeté leur dévolu sur d’autres modèles récents dont le prix est inférieur de 200 $US à 300 $US à celui de l’iPhone X.

Apple a affiché jeudi, après la fermeture des marchés, un bénéfice trimestriel de 20,1 milliards $US, ou de 3,89 $US par action, sur des revenus de 88,3 milliards. Mais pour le trimestre en cours, qui prendra fin en avril, Apple dit s’attendre à un chiffre d’affaires entre 60 milliards et 62 milliards.

38,2%
C’est le pourcentage de hausse du chiffre d’affaires d’Amazon au quatrième trimestre.

Amazon et Google

Pour sa part, Amazon a comptabilisé un chiffre d’affaires en hausse de 38,2 % au quatrième trimestre, à 60,5 milliards, à la faveur d’une forte activité de commerce en ligne pour les fêtes de Noël et d’une demande soutenue pour ses activités de stockage dématérialisé (cloud).

Le groupe a dégagé un bénéfice net de 1,86 milliard, soit 3,75 $US par action, contre 749 millions (1,51 $US par action) un an plus tôt.

Enfin, Alphabet, la maison mère de Google, a vu son chiffre d’affaires dépasser pour la première fois la barre des 100 milliards. Sur l’ensemble de 2017, il a augmenté de 23 % à 110,9 milliards de dollars, mais le bénéfice a baissé de 35 % à 12,6 milliards.

Le chiffre d’affaires du quatrième trimestre a augmenté de 24 % à 32,3. Les revenus publicitaires, tirés pour 89 % d’entre eux des appareils mobiles, ont bondi de 48 %.