Québec annonce quatre projets d’investissement pour 210 millions à Davos

La ministre québécoise de l’Économie, Dominique Anglade
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir La ministre québécoise de l’Économie, Dominique Anglade

Davos — En échange de rabais d’électricité pouvant atteindre près de 79 millions, quatre entreprises s’engagent à investir 210,4 millions d’ici 2020 au Québec, notamment afin de moderniser leurs installations ou d’acheter de nouveaux équipements.

Les annonces concernant CEZinc, ArcelorMittal Produits longs Canada, IBM Bromont et Goldcorp ont été effectuées mercredi par la ministre de l’Économie, Dominique Anglade, dans le cadre de sa mission au Forum économique de Davos, en Suisse. Les rabais d’électricité seront octroyés dans le cadre du Programme de rabais d’électricité applicable aux consommateurs facturés au tarif d’électricité industriel — le tarif L.

Le projet le plus important est celui de CEZinc, qui compte investir 118,3 millions à son usine de Salaberry-de-Valleyfield afin de moderniser ses installations de traitement de zinc. Pour sa part, ArcelorMittal injectera 70 millions dans ses installations de production d’acier de Contrecoeur, notamment afin d’améliorer la productivité du site. De son côté, IBM Bromont a l’intention de consacrer 11,9 millions à la réalisation d’une dizaine de projets à son site où elle effectue de l’assemblage et des essais de semi-conducteurs. L’automatisation ainsi que la mise à niveau de l’infrastructure informatique figurent au coeur des priorités.

Finalement, Goldcorp, qui exploite la mine d’or Éléonore, située à Baie-James, dépensera 10,2 millions pour l’achat d’une foreuse, l’installation d’un système d’ajout de sulfate de cuivre, l’achat de trois camions et l’achat d’une chargeuse-navette.