Bénéfice en hausse pour Transcontinental

François Olivier, président et chef de la direction de TC Transcontinental 
Photo: Ryan Remiorz La Presse canadienne François Olivier, président et chef de la direction de TC Transcontinental 

L’imprimeur et éditeur TC Transcontinental a affiché une progression marquée de ses profits nets au quatrième trimestre.

L’entreprise a dévoilé jeudi un bénéfice net de 73,4 millions, ou 94 ¢ par action, en progression de 27 % sur un an, alors que ses revenus totaux ont décliné de 5,1 %, à 527 millions.

27 %
Il s’agit de la progression du bénéfice net de TC Transcontinental sur un an. Celui-ci se situe maintenant à 73,4 millions, ou 94 ¢ par action.

La progression des profits a notamment été attribuée à une diminution de la charge de dépréciation d’actif ainsi qu’à une diminution des charges liées aux activités d’exploitation de journaux hebdomadaires au Québec et en Ontario. Transcontinental s’est jusqu’à présent délesté d’environ 60 % de ses 93 publications québécoises et ontariennes dans le cadre du processus de vente ayant été annoncé en avril dernier.

Abstraction faite des éléments non récurrents, la société a affiché un bénéfice ajusté de 68,3 millions, ou 88 ¢ par action, par rapport à 76,6 millions, ou 99 ¢ par action, au quatrième trimestre de 2016.

Dans son secteur de l’impression et de l’emballage, les revenus ont fléchi de 1,1 %, à 479,3 millions. Ce résultat est essentiellement attribuable à une diminution des recettes découlant de l’impression de magazines et de journaux. Du côté des médias, le chiffre d’affaires a plongé de 34,1 %, à 54,1 millions, étant donné que Transcontinental compte moins de publications dans son portefeuille de journaux hebdomadaires.

Pour l’exercice, le bénéfice net de l’imprimeur et éditeur a bondi de 44,6 %, à 211,5 millions, ou 2,73 $ par action, tandis que son chiffre d’affaires est demeuré stable, à 2 milliards.