L'ACI veut faciliter l’aide parentale pour l’achat d’une maison

Le prix moyen des maisons vendues au Canada en octobre était de 505 937$, en hausse de 5% par rapport à l’an dernier.
Photo: Olivier Zuida Le Devoir Le prix moyen des maisons vendues au Canada en octobre était de 505 937$, en hausse de 5% par rapport à l’an dernier.

Le gouvernement fédéral devrait autoriser les parents qui souhaitent aider leurs enfants à acheter une maison à puiser dans leurs économies pour la retraite, affirme l’Association canadienne de l’immeuble (ACI), qui veut aussi que le retrait maximal prévu par le programme soit augmenté de 10 000 $.

Élargir le régime d’accession à la propriété (RAP) afin d’autoriser les « prêts REER intergénérationnels » permettrait d’alléger le fardeau financier auquel sont confrontés plusieurs jeunes Canadiens qui tentent d’acheter une maison pour la première fois, écrit l’ACI dans ses recommandations prébudgétaires pour 2018 soumises au Comité permanent des finances de la Chambre des communes.

En vertu de la version actuelle du RAP, les acheteurs d’une première résidence peuvent retirer jusqu’à 25 000 $ de leur REER et l’utiliser pour l’achat d’une maison. Le prêt non imposable doit généralement être remboursé en 15 ans.

Selon l’ACI, autoriser les parents à se prévaloir de ce programme aiderait de nombreux premiers acheteurs à faire leur entrée sur le marché immobilier et à réduire leurs obligations financières. L’augmentation récente et rapide des prix des maisons a déjà poussé bien des parents à offrir de l’argent à leurs enfants pour leur mise de fonds.

Le prix moyen des maisons vendues au Canada en octobre était de 505 937 $, en hausse de 5 % par rapport à l’an dernier, d’après les chiffres publiés par l’ACI en novembre. Deux des marchés les plus actifs du pays, soit ceux du Grand Vancouver et du Grand Toronto, ont contribué à ce gain.

L’ACI demande aussi à Ottawa d’augmenter le retrait maximal de 10 000 $ afin d’aider les premiers acheteurs à effectuer une mise de fonds plus importante et à emprunter moins.

Rappelons qu’avec le RAP, il est possible de retirer jusqu’à 25 000 $ d’un REER, ou jusqu’à 50 000 $ pour un couple. Ces sommes retirées doivent être remboursées au REER sur une base annuelle dans les 15 années qui suivent. Il est ici question d’acheteurs d’une première habitation, qui deviendra la résidence principale au plus tard dans l’année qui suit l’acquisition. Pour être admissible, l’acheteur ne doit pas avoir possédé ou habité, au cours des cinq dernières années civiles, dont l’année courante, une maison qui était sa résidence principale.

À voir en vidéo