Facturation: Telus demande une prolongation

Photo: Michaël Monnier Le Devoir

Toronto — Telus a imité lundi sa concurrente Rogers en affirmant qu’elle ne serait pas en mesure de respecter la date limite du 1er décembre pour mettre en place les changements dans sa façon de facturer ses clients pour leur utilisation excédentaire de données sans fil et pour leur recours aux services d’itinérances à l’étranger. La Vancouvéroise a demandé au Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications du Canada la permission de reporter au 31 mars 2018 la date limite pour effectuer la mise à jour de son système de facturation. Elle s’attend cependant à ce que certains des changements imposés soient en vigueur d’ici là. Les fournisseurs canadiens de services sans fil ont été avisés en juin qu’ils avaient jusqu’au 1er décembre pour se conformer à un certain nombre de réglementations. Ces dernières touchent notamment à leur façon de plafonner les données sans fil et à l’identité des personnes pouvant accepter des frais excédentaires pour les comptes reliés à plus d’un utilisateur d’appareil.