La Financière Power touchée par les ouragans

En excluant les coûts liés aux ouragans «Irma», «Harvey» et «Maria», le bénéfice net de la société de gestion de portefeuille diversifiée se chiffre à 586 millions.
Photo: Joe Raedle Getty Images Agence France-Presse En excluant les coûts liés aux ouragans «Irma», «Harvey» et «Maria», le bénéfice net de la société de gestion de portefeuille diversifiée se chiffre à 586 millions.

La Corporation Financière Power a affiché vendredi un bénéfice du troisième trimestre amoindri par le passage d’ouragans, qui ont coûté cher à sa filiale Great-West Lifeco.

La principale filiale du conglomérat Power Corporation du Canada a affiché un bénéfice net de 463 millions, soit 65 ¢ par action, en baisse de 14,5 % par rapport à l’année précédente. Mais en excluant les coûts liés aux ouragans Irma, Harvey et Maria pour la Great-West, le bénéfice net de la société de gestion de portefeuille diversifiée se chiffre à 586 millions, ou 82 ¢ par action, a précisé la Financière Power.

Great-West, par l’entremise de sa filiale Groupe de réassurance London, offre une couverture en cas de catastrophe aux entreprises de réassurance, ce qui l’expose aux sinistres découlant des catastrophes naturelles importantes. Les résultats de l’assureur pour le plus récent trimestre comprenaient des pertes de 175 millions, après impôts, associées aux réclamations estimées pour les ouragans.

Power Corp.

Par ailleurs, la Corporation Power du Canada a affiché un bénéfice net de 470 millions, soit 1,02 $ par action, pour le trimestre clos le 30 septembre. En comparaison, elle avait engrangé un bénéfice net de 303 millions, ou 65 ¢ par action, à la même période l’an dernier. En excluant la quote-part de la charge de 175 millions de la Great-West, le bénéfice de Power Corporation atteint 551 millions, ou 1,19 $ par action, a précisé le conglomérat.

Ajoutons que, dans le segment Autres filiales, la perte de Power atteignait 65 millions après neuf mois, contre 50 millions au cours de la période correspondante de 2016. Ce segment renferme les investissements de 605 millions de Power dans trois sociétés regroupées sous Énergie Power, une participation dans des entreprises fermées du domaine de la santé et Groupe de communications Square Victoria, qui abrite La Presse.

Avec La Presse canadienne