Un Club Med dans Charlevoix

Les premiers clients pourraient être accueillis fin 2019.
Photo: Tourisme Charlevoix Les premiers clients pourraient être accueillis fin 2019.

Après tant d’années de tergiversations, Club Med s’installera à Charlevoix. Les médias sont invités à une conférence de presse qui officialisera le projet au Massif.

Daniel Gauthier, président du conseil d’administration de Groupe Le Massif, et Xavier Mufraggi, président-directeur général du Club Med Amérique du Nord et Caraïbes, ont lancé l’invitation. « Ce premier établissement au Canada du leader mondial des vacances tout inclus haut de gamme sera un nouvel ingrédient de visibilité et de rayonnement international pour Charlevoix et la grande région de Québec », dit-on. Parmi les politiciens présents, le gouvernement québécois sera représenté par Dominique Anglade, vice-première ministre et ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation.

Ce partenariat faisait l’objet de spéculations depuis 2012. Il avait été présenté à la population locale une première fois en 2014. Ce n’est qu’en mars dernier que les dirigeants des deux entreprises ont dit avoir trouvé un terrain d’entente pour la réalisation de ce projet évalué à 120 millions. On estime que 400 emplois seraient ainsi créés.

Le Club Med souhaite accueillir ses premiers vacanciers sur le site en décembre 2019. Cet accord était conditionnel à une contribution des gouvernements du Québec et du Canada. Il est question d’une construction d’un hôtel de 300 chambres au pied de la montagne géré par Club Med. Les promoteurs ont fait valoir que le projet pourrait générer 75 000 jours de ski supplémentaires par année, peut-on lire sur le Web.

Rappelons que les intérêts du gouvernement sont multiples dans ce dossier puisqu’Investissement Québec possède 25 % des actions de Groupe Le Massif depuis 2008. Deux ans plus tôt, les deux ordres de gouvernement avaient investi 65 millions dans le projet (28 millions d’Ottawa, 37 millions de Québec), écrivait Le Devoir en mai 2016.

1 commentaire
  • Gilles Delisle - Abonné 2 novembre 2017 06 h 24

    Charlevoix

    Tout est exploitable au Québec, même la belle région de Charlevoix n'y échappe pas.