Les baisses de prix de la SAQ ont fait reculer ses profits

Les ventes de la SAQ ont grimpé de 2%.
Photo: Olivier Zuida Le Devoir Les ventes de la SAQ ont grimpé de 2%.

Les revenus de la Société des alcools du Québec (SAQ) ont progressé de 1,7 % lors de son deuxième trimestre, mais son résultat net a cependant reculé de 4,5 %, ce que la société d’État a attribué aux baisses de prix consenties aux consommateurs depuis novembre dernier.

Les ventes de la SAQ se sont chiffrées à 752,2 millions au plus récent trimestre, clos le 9 septembre, en hausse par rapport à celles de 739,3 millions de la même période l’an dernier. Le profit net de la SAQ, entièrement remis au gouvernement du Québec, s’est pour sa part chiffré à 266,2 millions. Malgré ce recul, la société d’État croit que sa stratégie et sa planification financière lui permettront tout de même de voir son bénéfice croître pour l’ensemble de l’exercice, grâce à la mise en place de mesures d’efficience et de stratégies commerciales.

De fait, les charges nettes de la SAQ ont diminué de 5,5 % à 114,4 millions au plus récent trimestre, par rapport à l’an dernier. Le ratio des charges nettes — qui exprime les charges en tant que pourcentage des ventes — a ainsi reculé à 15,2 %, alors qu’il était de 16,4 % à la même période l’an dernier.

Les ventes des magasins de la SAQ ont grimpé de 2 % à 673,3 millions, tandis que celles des grossistes-épiciers ont cédé 0,1 % à 78,9 millions. Exprimées en volumes, les ventes de la SAQ ont progressé de 7,3 % dans les succursales et centres spécialisés, tandis qu’elles ont diminué de 2,1 % chez les grossistes-épiciers.