Hydro-Québec et le Berkeley Lab s’unissent dans la recherche

Hydro-Québec et le Laboratoire national Lawrence Berkeley, du département de l’Énergie des États-Unis, vont créer un centre de recherche conjoint en Californie afin de travailler sur le stockage d’énergie de prochaine génération. L’annonce faite lundi avec le Berkeley Lab, géré par l’Université de la Californie et auquel ont été associés 13 Prix Nobel depuis les années 1930, s’inscrit dans les efforts consacrés par Hydro-Québec ces dernières années afin de développer des batteries de grande capacité. Le protocole d’entente porte aussi sur des technologies de fabrication pour l’électrification des transports. Ce qui sera développé dans le créneau des batteries sera transféré « à des fabricants de batteries, ce qui créera des emplois au Québec et en Californie », ont-ils indiqué dans un communiqué. Le Centre d’excellence en électrification des transports et stockage d’énergie d’Hydro-Québec détient 30 licences et 845 brevets, selon la société d’État.

1 commentaire
  • Bernard Terreault - Abonné 25 octobre 2017 08 h 40

    À première vue une bonne nouvelle.

    Lawrence-Berkeley est un des labos les plus renommés du monde. Espérons que la contribution d'Hydro et les retombées pour le Québec seront significatives.